Education nationale: «Les examens nationaux auront lieu aux dates fixées » selon Belabed 

0
37

 Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim  Belabed a affirmé, dimanche à Alger, que les examens nationaux de fin  d’année scolaire pour les trois cycles d’enseignement auront lieu aux dates  fixées, soit du 29 mai au 20 juin prochain.

Lors d’un séminaire national des directeurs de l’éducation, le ministre a  précisé que « les examens qui concernent plus de deux millions de candidats  qui passeront leurs examens dans près de 18.600 centres revêtent un  caractère particulier, car intervenant dans un contexte sensible qui  nécessite la mobilisation et la vigilance de tous pour le traverser en  toute sécurité ».  Selon le calendrier fixé par le ministère et l’Office national des examens  et concours (ONEC), l’examen du baccalauréat se déroulera du 16 au 20 juin  prochain, celui du Brevet d’enseignement moyen (BEM) du 9 au 11 juin et  celui de fin de cycle primaire le 29 mai, soit durant le mois sacré de  ramadhan. Les résultats seront annoncés le 20 juillet pour l’examen du baccalauréat,  le 1er juillet pour l’examen du BEM et le 16 juin pour l’examen de fin de  cycle primaire, a fait savoir le ministre.    674.831 candidats sont inscrits à l’examen du baccalauréat, dont  54.57 % de filles, 631.395 candidats sont inscrits à l’examen du BEM (52.26  % de filles) contre 812.655 candidats pour l’examen de fin de cycle  primaire (48.60 % de filles). Sur un total de 18.811 centres consacrés aux examens de fin de cycle, le  secteur compte 18.570 centres d’examen, 47 centres de collecte, 191 centres  de correction et 03 autres centres d’affichage de résultats. Ces examens sont encadrés par 627.655 encadreurs au niveau des centres  d’examens et 51.114 encadreurs dans les centres de collecte et de codage,  outre 95.916 autres au niveau des centres de correction, selon les chiffres  du ministère. Le nombre d’encadreurs des examens scolaires est de l’ordre  de 735.058 fonctionnaires. Concernant la sécurisation des examens, le ministre a affirmé qu’il  présidera lundi une réunion de la commission de sécurité qui verra la  participation de toutes les parties concernées. Il a salué à ce propos les efforts consentis par la communauté de  l’éducation ainsi que tous les secteurs concernés par les échéances  nationales particulièrement les éléments de l’Armée nationale populaire  (ANP), de la Gendarmerie et de la Sûreté nationales. Dans le même sillage, le ministre a fait état du parachèvement de toutes  les opérations relatives aux examens nationaux, à savoir: les inscriptions,  la révision et la vérification des informations personnelles des candidats  et la répartition des candidats sur les centres d’examens. Répondant à une question sur la concomitance de l’annonce des résultats et  de la sortie des enseignants en congé avec la date de la tenue de  l’élection présidentielle, lors d’une conférence de presse organisée en  marge de ce séminaire, le ministre a indiqué que « la sortie des enseignants  en congé sera reportée d’un jour ou deux », affirmant que les enseignants  s’adaptent à toute situation notamment lorsqu’il s’agit d’échéances  nationales. Concernant le taux d’application des programmes scolaires, le ministre a  dit qu’il était de 70%, à l’exception de quelques classes dans certaines  wilayas qui bénéficient de suivi et d’une attention particulière de la part  des inspecteurs, et ce afin de garantir le parachèvement des programmes. Dans le cadre des préparatifs de la prochaine rentrée scolaire  (2019/2020), lancés depuis des mois, M. Abdelhakim Belabed a précisé que  plus de 9.110.000 élèves seront accueillis à la prochaine rentrée scolaire,  tous cycles confondus, soit près de 400.000  élèves supplémentaires par  rapport à l’année précédente. Lors de la prochaine rentrée scolaire, le secteur sera renforcé par 452

nouvelles écoles primaires dont 20 écoles de remplacement, 144 collèges  dont 11 de remplacement et 99 lycées dont 7 de remplacement, a-t-il dit. Ces structures assureront 244.800 places pédagogiques dont 170.880 places  dans le cycle primaire, 92.720 dans le cycle moyen et 81.200 dans le cycle  secondaire.

La Coordination des syndicats autonomes boycottent la réunion avec le ministre

Les syndicats autonomes du secteur de l’Education ont boycotté dimanche la réunion avec le ministre de l’Education devant porter notamment sur la préparation des examens de fin d’année. Les syndicats, au ombre de six, regroupés au sein de la Coordination des syndicats automnes pont expliqué ne pas vouloir « traiter avec un ministre qui appartient au gouvernement Bedoui rejeté par le peuple » Se défendant de n’être « le prolongement de personnes » dans une allusion à l’ex ministre Mme Benghabrit, Abdelhakim Bélabed admet que sa mission « est difficile et sensible », ajoutant qu’il est un enfant du secteur comme « élève, enseignant  et responsable »

Ali .B