Education (Unesco):  Les pays n’atteindront pas leurs engagements en matière d’éducation d’ici à  2030

0
38

 

 Les projections de l’UNESCO ont montré que les pays n’atteindront pas d’ici à 2030 leurs engagements en matière d’éducation, dans le cadre de l’Objectif de développement durable (ODD 4),  a indiqué onusienne.

Présentées dans le cadre du Forum politique de haut niveau des Nations  unies pour suivre l’avancement des objectifs de développement durable, ces projections montrent, selon un communiqué, qu’un enfant sur six âgé de 6 à  17 ans sera encore exclu du système scolaire alors que, selon les engagements des pays, tous les enfants devraient être scolarisés. Les mêmes prévisions montrent également que 40 % des enfants dans le monde  n’achèveront leurs études secondaires, un chiffre estimé à 50 % pour l’Afrique subsaharienne où la proportion d’enseignants qualifiés est « en déclin » depuis 2000. Produit par l’Institut de statistique de l’Unesco et le Rapport mondial de  suivi sur l’éducation, le document « Respecter les engagements : les pays sont-ils en bonne voie d’atteindre l’ODD ? » souligne que les taux d’apprentissage devraient stagner dans les pays à revenu intermédiaire et baisser de près d’un tiers dans les pays francophones d’Afrique d’ici à  2030. De plus, a-t-on ajouté, sans une accélération rapide, 20 % des jeunes et 30 % des adultes dans les pays à faible revenu « ne seront toujours pas en mesure de lire d’ici à la date fixée pour l’élimination de l’analphabétisme ». Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 insiste,  rappelle-t-on, sur le fait de ne laisser personne pour compte, alors que l’étude indique que seulement 4 % des 20 % d’individus les plus démunis dans les pays les plus pauvres achèvent leur deuxième cycle d’études secondaires, contre 36 % dans les pays les plus riches. En 2015, le Rapport mondial de suivi sur l’éducation de l’Unesco a  identifié un déficit de 39 milliards de dollars pour la réalisation de l’ODD 4, mais le financement pour l’éducation stagne depuis 2010. Selon l’Unesco, les synergies les plus faibles entre les plans des pays et les engagements de ces derniers en matière d’éducation « résultent du manque de collaboration intersectorielle, qui pourrait être comblée que grâce aux  efforts pour associer l’éducation de la petite enfance et la santé, puis l’éducation et le marché du travail ». 

Yasmina Derbal / Ag