Eliminatoires du Mondial-2022: Les Verts connaîtront leurs adversaires ce soir

0
348

Il y aura comme une atmosphère de Mondial ce soir (18h), du côté du Caire,à l’occasion du tirage au sort de la phase des poules de la prochaine Coupe du monde zone Afrique.

Un rendez-vous très attendu par tous les férus du ballon rond,  particulièrement par les nombreux fans de l’équipe nationale. Ce mardi les Verts connaîtront en effet leurs trois adversaires dans cette phase intermédiaire et charnière qualificative à la double confrontation en aller et retour décisive pour décrocher sa place au Qatar 2022. Pour ce faire, il faudra terminer premier de son groupe. Une mission difficile et piégeuse, mais abordable pour Mahrez et ses camarades. D’autant que leur statut de tête de série leur évite d’affronter les autres grosses cylindrées du continent, comme la Cameroun, le Nigeria, l’Egypte, le Maroc ou encore le Sénégal. Toutefois, il faudra se méfier de certaines équipes placées dans les autres chapeaux qui pourraient être de redoutables concurrents. L’on pense, notamment à la Côte d’Ivoire, le Congo, le Burkina Faso ou la Guinée de potentiels rivaux qu’on aimerait bien éviter. Pour rappel, les 40 sélections encore en lice seront réparties en dix groupes de quatre. Les vainqueurs de chaque poule accéderont ensuite au tour suivant, celui des barrages, fixé du 8 au 16 novembre 2021.

Par malchance, l’on pourrait toutefois se retrouver dans une poule extrêmement compliquée composée de l’Algérie, la Côte d’Ivoire, Madagascar, la dernière révélation de la CAN et l’Angola, une équipe difficile à manier chez elle. C’est la pire chose qui puisse arriver aux Verts. Cela dit, quel que soit le résultat du tirage au sort, la méfiance doit être de mise pour le onze national. Il n’y a plus vraiment d’adversaire facile. Tout le monde sera motivé pour arracher le précieux ticket pour une participation au Mondial. C’est une opportunité inouïe pour certains qui risque de ne plus se présenter. Tous les protagonistes disputeront crânement leurs chances et n’auront aucun complexe à affronter les supposées grosses pointures en jouant surtout les trouble-fêtes. Les Verts sont prévenus d’avance. Le coach national en est d’ailleurs conscient. «Ce sera long, difficile et compliqué à la fois. Nous serons attendus partout», a-t-il averti dernièrement sur le plateau de la chaîne française Canal + Sport. Cela ne l’empêche pas d’avoir de grandes ambitions pour son équipe à laquelle il ne fixe pas de limites. «L’objectif ne sera pas de participer et faire du mieux que l’on peut (en cas de qualification au Mondial, ndlr). Ce sera de tout donner et croire en l’impossible. L’essentiel ne sera pas de participer, les joueurs ont compris le truc, ils ne se fixent aucune limite», a-t-il ajouté. Mais il ne veut pas brûler les étapes pour autant. Il sait qu’il doit d’abord assurer la qualification. Ce qui ne sera pas une mince affaire. Ce sera même une tâche aussi ardue que celle de viser les demi-finales de la Coupe du monde. Sur le long chemin de la gloire, toutes les étapes sont à prendre très au sérieux pour ne pas trébucher en cours de route. Une route semée d’embûches faut-il le préciser. Ce soir, on aura un aperçu de ce qui attendra l’équipe nationale à partir du mois d’octobre prochain, date du début des éliminatoires de la phase des poules qui s’étaleront sur une année. Une année au cours laquelle on vibrera pour les Verts passionnément et amoureusement.

Ali Nezlioui