Elle s’étendra du 19 au 23 mars: 90 enseignants  en langue italienne  bénéficient d’une formation

0
306

 

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit a procédé, hier, en présence de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur d’Italie en Algérie, Pasquale Ferrara au lancement d’un programme de formation sur « l’amélioration des compétences linguistiques et communicatives des enseignants de la langue italienne ».

Dans son allocution prononcée en cette occasion la ministre a indiqué que cette formation entrait dans le cadre de la coopération Algero–Italienne dans le domaine de l’éducation. Le but recherché est d’ « améliorer les connaissances linguistiques des enseignants d’Italien » mais aussi d’inculquer les principes pédagogiques à même de perfectionner leur rendement.  La ministre a rappelé l’entière disponibilité de son département à  examiner « les opportunités d’élargissement des domaines de coopération bilatérale  notamment dans le  domaine de l’Education intégrée, l’Italie ayant une expérience riche en la matière de plus de 30  ans ».  Par ailleurs la ministre a informé que le nombre des élèves inscrits pour l’apprentissage de la langue. Leur nombre a presque triplé en l’espace de  quatre ans. Ils sont au total  « 11 000 élèves contre 4000 inscrits en 2013 ».  De même pour les enseignants de cette langue leur nombre est passé de « 108 à 149  répartis sur 204 lycées à travers 28 wilayas ». Pour sa part, l’ambassadeur d’Italie à Alger Pasqual Ferrara a indiqué de son côté que cette session  revêt « une valeur stratégique » car elle vise à assurer une formation de haut niveau aux enseignants  de langue italienne, soulignant qu’il a été proposé de faire appel à des enseignants universitaires de haute compétence ».  Il importe de rappeler qu’au mois de janvier, la ministre avait procédé au lancement d’une session de formation ayant pour thème  «le développement des compétences professionnelles des professeurs » destinée particulièrement aux cadres pédagogiques.  Cette formation a été précédé par celle ayant ciblé  « 60 000 nouveaux enseignants des trois paliers de l’enseignement (primaire, moyen et secondaire ». Ces derniers avaient suivi une formation dans leurs domaines de spécialité, durant les vacances scolaires d’hiver, en 2016.  Ces formations ciblant les enseignants font suite à celles lancées au profit des inspecteurs de l’éducation nationale il y a de cela deux ans. « 418 inspecteurs à l’Institut national de formation et de perfectionnement des personnels de l’éducation d’El Harrach » avaient été choisis pour prendre part à la session.