Émission «Nouvelle star»: Le chanteur JAM fait le buzz après sa participation

0
919
Photo Ania Ziani@L'Echo d'Algérie@

Ghouli Ahmed Djamil, plus connu sous son nom de scène Jam, a fait sensation récemment, en participant à l’émission Nouvelle Star, d’une chaîne française, en reprenant deux chansons africaines sur le plateau devant les jury et en terminant avec les candidats dans la cour, en chantant la fameuse chanson de Dahmane El Harrachi, Ya Rayeh.

Il a créé l’ambiance et fait le buzz sur les réseaux sociaux. Jam n’est pas un inconnu sur la sphère artistique algé- rienne. Ses apparitions en public en Algérie sont des événements. Il a commencé très jeune à se passionner pour la musique, et s’est souvenu que son père lui avait acheté une guitare le jour de sa naissance. Il a entamé à s’initier à cette fameuse guitare, qu’il a cassée plusieurs fois et avec laquelle il a impressionné le jury de la Nouvelle Star. Il forme ensuite le groupe Djamawi Africa, dans une université d’Alger en 2004, et avec son premier album, Mama, cette formation musicale a connu un grand succès et une popularité qui a dépassé les frontières de l’Algérie. Djamawi Africa, qui compte neuf musiciens, participe à des événements internationaux, des festivals de jazz à Ouagadougou, en Europe et au Canada. En 2013, le groupe sort son 2e album, Avancez l’arrière. Comme pour la plupart des groupes qui connaissent le succès, le leader Ahmed Djamil Ghouli décide de mener une carrière solo sous le nom de Jam, en 2016. Jam joue en parallèle dans des séries télévisuelles. Artiste doué et polyvalent qui joue de plusieurs instruments et qui chante plusieurs styles musicaux, Jam s’impose sur la scène algérienne. Pour ceux qui le connaissent et qui l’ont vu sur scène, sa magistrale prestation sur le plateau de la Nouvelle Star n’a rien d’exceptionnel, si ce n’est qu’elle confirme son talent, son aisance sur scène et son ouverture sur les musiques du monde. Le choix des chansons qu’il a interprétées en dit long sur son goût et son sens de l’amitié, comme il le témoignera envers son ami Victor Démé, qu’il a connu à Ouagadougou et qui est décédé le 21 septembre 2015 dans sa ville natale, Bodo-Dialasso, suite à une crise de paludisme. Jam s’est présenté devant le jury et le surprit quand il annonçait qu’il avait choisi d’interpréter Jean Maya, de Victor Dembélé.