EN: A quoi joue Belaili ?

0
119

Ayant bénéficié d’une seconde chance pour relancer sa carrière, après avoir vu sa peine réduite de moitié, malgré son affaire de dopage à la cocaïne, on croyait que Youcef Belaili avait retenu la leçon. D’autant qu’il a réussi à prendre une place prépondérante au sein de la sélection nationale, pour devenir l’un des tauliers de l’équipe.

Mais visiblement, le joueur continue de faire des siennes. Cette fois, il refuse de retourner à son club saoudien, d’Al Ahli, malgré les sollicitations de ce dernier. On lui a même affrété un avion privé pour rejoindre ses coéquipiers, mais Belaili fait la sourde oreille et prolonge ses vacances du côté de chez lui à Oran. Ce qui a mis en colère ses dirigeants qui apparemment ne comptent plus sur lui, comme l’a déclaré, il y a deux jours, le manager général du club, Tarek Kial. «Je n’ai pas eu de ses nouvelles. Cette affaire est un véritable problème. Il ne s’est pas présenté pour prendre l’avion du retour. Youcef n’est pas sérieux. C’est une phrase que j’ai entendu de l’entraîneur», a-t-il confié aux médias locaux. Belaili est en effet en train de se faire une mauvaise réputation qui pourrait mettre en péril la suite de sa carrière. En tout cas, en Arabie saoudite, on ne compte plus sur lui. «Nous n’avons pas besoin de faire venir des stars, nous préférons avoir des joueurs prêts à se battre sur le terrain. On doit désormais étudier la personnalité des futures recrues. Le côté psychologique est un élément important chez le joueur», a ajouté le dirigeant d’Al Ahli.  Est-ce à dire que son aventure en Arabie saoudite est terminée ? Tout porte à le croire, même si dans le milieu du football, il ne faut jurer de rien à l’avance. L’on se dirige vraisemblablement vers un bras de fer entre le joueur et sa direction. Car même si son club ne compte plus sur ses services (il ne figure pas sur la liste des joueurs inscrits pour disputer la Ligue des champions asiatique), on ne va pas le libérer facilement. Et avec la réputation qu’il traîne désormais, il lui sera difficile de trouver preneur, en dépit de son immense talent. A moins qu’il décide de retourner jouer en Ligue 1. Ce qui n’est pas à écarter. Même son statut au sein de l’équipe nationale risque de changer. Aux dernières nouvelles, le coach national, Djamel Belmadi, serait mécontent de son comportement. Il pourrait même le lui faire savoir en l’écartant de la prochaine liste des sélectionnés. Dommage qu’un joueur aussi doué que lui, soit si mal conseillé. Il aurait gagné à être plus sérieux. Mais visiblement il y a des caractères que l’on ne peut pas changer…

Ali Nezlioui