EN: Au-delà de la belle série d’invincibilité des Verts

0
282

19 ou 20 matches sans défaite, les statisticiens de l’équipe nationale n’étaient pas vraiment d’accord sur le sujet, car le match amical contre le Qatar, disputé avec une équipe entièrement composée de joueurs locaux et d’autres évoluant dans les championnats des pays du Golfe, n’entrait pas en compte chez certains d’entre eux.

La FAF a tranché, dimanche, sur le sujet en publiant sur son site officiel un communique dans lequel elle précise que le match disputé par les Verts face au Qatar le 27 décembre 2018 au Khalifa International Stadium de Doha (1-0), a bel et bien été homologué par la FIFA. « La Fédération algérienne de football (FAF), et afin de mettre fin aux interrogations des uns et des autres, porte à la connaissance de l’opinion que l’équipe nationale a aligné sa vingtième rencontre sans défaite après son match nul contre le Mexique (2 à 2) en amical, le mardi 13 octobre 2020 à La Haye, aux Pays-Bas», affirme l’instance fédérale. A quatre matches donc, d’égaler le record africain en la matière, détenu par l’Egypte, avec 24 matches sans défaite. Le record mondial mondial en possession de l’Espagne et le Brésil est encore difficile à atteindre, puisque ces deux sélections sont restées 35 matches sans connaitre le goût de la défaite. Mais au-delà de ces statistiques, pour le moins révélatrices, du nouveau statut de la bande de Djamel Belmadi, il faut surtout souligner l’excellent état d’esprit de cette équipe et la confiance qu’elle a pu acquérir depuis l’arrivée de Djamel Belmadi à la barre technique. Sur les 20 dernières rencontres, l’équipe nationale en a remporté 16 dont une aux tirs au but (face à la Côte d’Ivoire lors de la dernière CAN), et a concédé quatre matches nuls. C’est-à-dire qu’elle en a remporté les 4/5. Ce qui est très flatteur pour une sélection, même s’il ne faut pas non plus trop s’enflammer sachant que presque la moitié de ces matches ont été des joutes amicales (11 matches officiels et 9 amicaux). Il y a lieu de noter également que l’écrasante majorité des équipes affrontées est africaine, à l’exception du Qatar (Asie), la Colombie (Conmebol) et le Mexique (Concaf). La bande de Belmadi n’a pas affronté, comme on peut le remarquer, une équipe européenne au cours de sa série d’invincibilité. Il faut dire que c’est un choix du sélectionneur, car en matches officiels son équipe est confrontée à des nations africaines dont les spécificités sont différentes de celles des autres continents. Il vaut mieux les affronter pour s’aguerrir et s’adapter à leur jeu. Ce qui va aider le coach dans les prochaines éliminatoires pour la CAN 2021 et la Coupe du monde au Qatar. Car le plus important dans tout cela est de se qualifier à ces deux compétitions d’envergure. En ce qui concerne les belles séries, certes elles sont flatteuses, mais il viendra le jour où elles vont s’arrêter. C’est juste une question de temps.

Ali Nezlioui