EN:  Belmadi est de retour aux affaires, mais…

0
101

 

 Le sélectionneur national Djamel Belmadi a programmé un premier stage pour l’équipe nationale des locaux au Centre Technique National de Sidi Moussa du 24 au 28 août 2019.

C’est ce qu’a annoncé la FAF lundi sur son site officiel. Au-delà de l’événement, c’est le retour aux affaires du coach national qui ravit les fans de l’équipe nationale. Car après le sacre africain des Verts au Caire, des rumeurs ont circulé avec insistance sur ses intentions de quitter le navire. En tout cas, il n’était pas sûr de vouloir poursuivre sa mission, comme l’a révélé Riyad Mahrez dans une interview, il y a quelques semaines. L’attaquant des Verts avait clairement laissé entendre que l’avenir de Belmadi « faisait l’objet d’un doute ».  « On en a discuté entre joueurs. Par rapport à ce qu’il se passe, c’est lui qui prendra sa décision et on la respectera », avait-il ajouté. L’on ne peut pas dire pour autant que tout est rentré dans l’ordre, mais visiblement Belmadi sera encore l’entraineur de l’EN et de celle des locaux pour les semaines et les mois à venir. Le regroupement programmé pour le 24 août lève un peu le voile sur ses intentions. Reste à savoir avec quel état d’esprit va-t-il reprendre le travail ? Car il n’y a jamais de fumée sans feu. En évoquant son éventuel départ, Mahrez sans peut-être le vouloir a révélé qu’il y avait un malaise au niveau de l’équipe nationale. Un problème relationnel, de gestion ? On ne le sait pas. Mais, il y a forcément des raisons qui ont poussé Djamel Belmadi à vouloir démissionner. Depuis  est-il revenu à de meilleurs sentiments, lui a-t-on donné des garanties pour l’avenir ? On le saura peut-être jamais, surtout qu’il n’est pas obligé de divulguer ses états d’âme sur la place publique ou devant les journalistes. Il pourra reprendre le boulot comme si de rien n’était, mais le doute persistera chez certains. L’on espère néanmoins que ses tergiversations estivales n’influeront pas sur lui et n’impacteront pas négativement sur le rendement de ses équipes. Il vaudra mieux crever l’abcès d’une manière ou d’une autre et tout clarifier dès la reprise pour qu’il n’y ait pas de zone d’ombre ni de malentendus. Travailler dans la transparence est un gage de réussite, surtout pour lui et son équipe qui ont gagné des galons après leur belle consécration continentale. Une consécration que l’on doit désormais digérer et assumer pour pouvoir passer à autre chose. C’est le prochain défi qui attend l’équipe nationale.Belmadi qui a accepté également de chapeauter l’équipe nationale des locaux n’aura pas la tâche facile. Il doit reconstituer l’ossature de cette sélection dont la majorité des cadres est partie monnayer son talent à l’étranger. Du coup, ils ne sont plus « qualifiables ». Il est contraint donc de reconstituer un groupe performant dans un laps de temps court, puisque l’EN A’ doit affronter son homologue marocaine le 20 septembre prochain pour le compte des éliminatoires du CHAN 2020. Une véritable course contre la montre l’attend, d’autant qu’il doit aussi prendre en considération le championnat de la Ligue 1 qui est en pleine bourre. Sa marge de manœuvre est donc très réduite. Mieux vaut qu’il soit bien armé mentalement pour pouvoir relever le défi. S’il y a des doutes dans son esprit, il risque de tout perdre…

Ali Nezlioui