EN: Les éloges pleuvent sur Belmadi et les Verts

0
176

24 matchs consécutifs sans défaite, forcément ça attire l’attention des spécialistes et des techniciens. L’équipe nationale ne laisse plus indifférents, même les entraîneurs les plus réputés sont impressionnés par son parcours et la considèrent comme l’une des meilleures sélections au monde, actuellement.

C’est du moins l’avis de Joachim Löw, le coach de l’Allemagne, qui dans un entretien accordé dernièrement au magazine spécialisé, AGiso Fifa, a classé l’Algérie dans le Top 4 mondial. «Je pense que la Belgique est la meilleure équipe au monde en ce moment, elle a beaucoup évolué, la Mannschaft est deuxième, puis je mettrai la France ou l’Espagne en troisième place. Je nomme l’Algérie en quatrième position, c’est une sélection très bien organisée que j’ai déjà affrontée en Coupe du Monde», a-t-il déclaré. L’on se rappelle que son équipe qui a été sacrée championne du monde au Brésil, quelques jours plus tard, a eu toutes les peines du monde pour se débarrasser des Verts en huitièmes de finale. Les poulains de Vahid Halilhodzic à l’époque ont poussé la Mannschaft  à la prolongation avant de s’incliner difficilement sur le score de 2 à 1. les camarades d’Islam Slimani auraient même pu l’emporter sans que personne ne trouve à redire. C’était probablement l’équipe qui avait posé le plus de problèmes aux champions du monde 2014. Joachim Löw ne l’a pas oublié, il n’hésite pas aujourd’hui à la classer parmi les meilleurs. Il n’est pas le seul entraîneur à faire l’éloge des Verts. Fernando Santos, le coach du Portugal, est également admiratif du travail accompli par Djamel Belmadi avec l’équipe nationale.  «Plusieurs sélections en Europe subissent une baisse de régime, et cela se reflète directement sur le football européen qui ne produit plus la même qualité qu’avant. En Afrique, l’Algérie a attiré mon intention. «Le travail de l’entraîneur Belmadi est monstrueux, J’ai regardé quelques matchs, le niveau de l’équipe m’a vraiment impressionné», a-t-il avoué. Des compliments qui peuvent flatter l’égo, mais il ne faut surtout pas croire qu’on est arrivé. Le chemin est encore long et semé d’embûches. Le sélectionneur en est conscient. « C’est flatteur d’être reconnu par ses pairs, on est des amoureux du football, des passionnés. Ces techniciens font attention à notre évolution et c’est surtout les joueurs qui doivent être heureux d’être remarqués par ces grands coachs», a-t-il déclaré sur les ondes de la Radio nationale. «Jouer contre des équipes européennes, cela fait partie de notre planification. Tout sera plus clair à partir de novembre prochain si on obtient notre ticket pour le Mondial », a-t-il ajouté. Belmadi ne perd pas de vue l’objectif principal de son équipe, à savoir la qualification au Mondial. Il va falloir passer par des éliminatoires rudes et compliquées avant un éventuel match barrage en aller et retour encore plus difficile. Et comme en football tout peut aller très vite, la vigilance est de mise. Aujourd’hui, on ne tarit pas d’éloges sur le niveau atteint pas la sélection nationale, mais ça peut changer très vite si les joueurs ou le staff se relâchent. C’est le danger qui guette les Verts à l’avenir, sachant que désormais tout le monde la suit de près et ses adversaires l’attendent de pied ferme.

Ali Nezliou