EN : Les sélectionneurs ne se bousculent pas au portillon des Verts

0
912

Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, semble éprouver toutes les peines du monde pour désigner un sélectionneur national après les défections du Bosniaque Vahid Halilhodzic et du Français Hervé Renard. Zetchi qui a failli dans ses choix, après avoir échoué avec l’Espagnol Lucas Alcaraz et Rabah Madjer, n’a plus aucun droit à l’erreur.

Depuis son élection à la tête de la FAF en mars 2017, Zetchi n’a cumulé que des échecs avec l’équipe nationale, laquelle reste la vitrine du football national et de la FAF. En ce sens, l’échec de l’équipe nationale est considéré aussi comme celui de la FAF, d’où la panique qui s’empare de Zetchi. Ce dernier s’active à désigner un nouveau patron pour les Verts tout en ayant une marge de manœuvre très réduite.  Zetchi qui avait placé le technicien portugais Carlos Queiroz comme dernière option dans ses choix, risque aussi de perdre cet entraîneur. Queiroz qui a effectué un bon parcours avec l’Iran au Mondial-2018 de Russie, se trouve très sollicité par la fédération iranienne de football qui tient à le garder en prévision de la Coupe d’Asie des nations. Craignant d’essuyer un nouveau refus de la part de Queiroz, après ceux de Halilhodzic et Renard, le président de la FAF a activé d’autres pistes. Aux dernières nouvelles, Zetchi aurait pris contact avec le Bosniaque Vladimir Petkoviæ qui vient de réussir un bon parcours avec la Suisse au Mondial 2018 de Russie. Auparavant, il s’était distingué avec la Suisse à l’Euro-2016. L’autre piste de Zetchi, c’est l’Allemand Gernot Rohr qui était entraîneur du Nigeria. Le président de la FAF a confié qu’il souhaitait engager Rohr, au cas où les négociations avec Queiroz échoueraient. Le technicien allemand a l’avantage de connaître le football africain et de parler en français. Il connaît également l’équipe nationale d’Algérie qu’il a eu à affronter à deux reprises lors des matches de qualification au Mondial russe. En attendant, Zetchi continue sa quête pour trouver un entraîneur, sachant qu’il avait déclaré que le futur sélectionneur national sera connu avant la fin du mois de juillet.

Zetchi : « Pas de Halilhodzic, Queiroz et Renard »

Le président de la fédération Algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, est revenu une nouvelle fois sur le nom du futur coach des verts, après le limogeage de Rabah Madjer et de son staff il y a près d’un mois. Le président de la FAF a déclaré : « Nous sommes en discussions avec deux entraîneurs. Le nom du futur sélectionneur sera connu au maximum début août prochain. Ça ne sera pas forcément un Français, mais ce qui est certain, c’est qu’il maîtrise à la perfection la langue de Molière. ».Les pistes Halilhodzic, Queiroz et Renard écartés Kheïreddine Zetchi a ajouté : « Je vous l’annonce et de manière officielle, Halilhodzic ne viendra pas, au même titre que Renard d’ailleurs. Pour ce qui est du Portugais Carlos Queiroz, personnellement, je ne l’ai pas contacté et je ne sais d’ailleurs pas qui a bien pu prendre attache avec lui. ».

B.N