EN : Pas encore connu –  Le futur sélectionneur déjà sous pression

0
100

Alors que l’équipe nationale de football a brillé par son absence à la dernière Coupe du monde 2018 disputée en Russie, les pouvoirs publics ne veulent en aucun cas voir les Verts rater le prochain rendez-vous prévu en 2022 au Qatar.

Le ministre de la jeunesse et des sports Mohamed Hattab l’a fait savoir clairement : « On doit se fixer la qualification au prochain Mondial comme un objectif L’Algérie doit participer au prochain Mondial 2022. L’entraîneur qui viendra doit tout faire pour qualifier l’équipe nationale au prochain Mondial. On était tous tristes de suivre le dernier Mondial en l’absence de l’Algérie », a indiqué le premier responsable du département ministériel en marge des Jeux africains de la jeunesse JAJ-2018 qui se déroulent à Alger. La FAF n’a toujours pas dévoilé le nom du nouveau sélectionneur national, un mois jour pour jour depuis l’annonce du départ de Rabah Madjer, limogé au bout de huit mois de collaboration, lui qui restait sur un triste bilan de quatre défaites en amical dont la dernière concédée le 7 juin à Lisbonne face au Portugal (3-0). « Aux dernières nouvelles, les choses se déroulent dans le bon sens avec le futur sélectionneur national. Il faut également demander l’avis des spécialistes afin de pouvoir choisir le sélectionneur capable d’apporter un plus à l’EN. J’espère qu’il y aura un choix raisonnable et qui correspond à la mentalité algérienne. Il faut que le choix du nouvel entraîneur national obéisse à certains critères objectifs », a souligné Hattab. Toutefois, le ministre de la jeunesse et des sports a reproché au président de la FAF Kheireddine Zetchi le fait d’avoir divulgué les noms des éventuels successeurs de Madjer à la presse. Zetchi a révélé peu après la fin de la dernière réunion du Bureau fédéral tenue le 24 juin dernier aux médias les noms de Vahid Halilhodzic, Hervé Renard, et Carlos Queiroz, avant d’écarter définitivement leurs pistes quelques jours plus tard. « Parfois, les sentiments ramènent les mauvais résultats. C’est pourquoi je dis qu’il faut s’éloigner des sondages concernant l’identité du futur sélectionneur national. Le président de la FAF a commis une erreur en divulguant les noms des entraîneurs retenus dans sa short-list en vue de la nomination du successeur de Rabah Madjer », a-t-il conclu. Selon la presse néerlandaise, le nom du technicien Bert Van Marwijk, qui a dirigé l’Australie lors du dernier Mondial 2018 serait proche de rejoindre l’équipe nationale. Selon Zetchi, l’annonce du futur coach de l’E.N interviendra à la fin du mois de juillet ou au plus tard en début d’août prochain.

Bessa N