En présence de plusieurs P / APC – Fatima Zohra Zerouati annonce une vaste opération de nettoyage pour demain

0
823
Photo L'Echo d'Algérie@Fateh Guidoum

La ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables procédera, demain, au lancement d’une vaste opération de nettoyage de certains quartiers d’Alger.

C’est ce qu’a annoncé, Fatima Zohra Zerouati, lors d’une conférence de presse, en présence de plusieurs P/APC, de représentants de différents ministères et du mouvement associatif.  Sous le slogan « ramène ton voisin pour nettoyer et la laissé propre », l’opération devrait aboutir à l’élimination de plusieurs dépotoirs sauvages. « En dépit de toutes les mesures prises, avant l’Aïd el Adha, nous avons relevé des carences et une absence de civisme chez le citoyen », a déploré la ministre. Cette dernière a fait remarquer que celui-ci n’hésite pas pourtant à débourser une somme faramineuse pour acheter un mouton. «  Par contre, lorsqu’il s’agit de ramasser ses ordures, il rechigne à l’effort », a-t-elle ajouté. Cette initiative doit  attirer l’attention du citoyen sur l’urgence et l’importance de son implication dans la préservation de l’environnement ».  « L’Etat ne peut rien faire quand le citoyen est dépourvu de sens du civisme », s’est écrié Zerouati. Cette dernière a annoncé ensuite qu’un dispositif interministériel, plus efficace, est en préparation en perspective de l’Aïd Adha 2019. La ministre a toutefois reconnu, qu’il existe des insuffisances en matière de ramassage des ordures ménagères dont le citoyen serait aussi, en partie, responsable. Elle évoquera à ce sujet « le non-respect des conditions de collecte,  le vol des bacs à ordures et l’absence de civisme dans l’espace public. Zerouati annoncera tout de même une bonne nouvelle. Selon elle, « le ramassage des ordures ménagères devrait connaitre à Alger et ses environs un saut qualitatif à la faveur de l’entrée en fonction d’un grand complexe de valorisation énergétique de déchets ». « Ce projet devrait prendre en charge plus de 40% des déchets de la capitale et quatre wilayas limitrophes a eu l’aval du Premier ministre, a-t-elle indiqué.  « Nous allons vers l’industrialisation de la récupération et la production de l’énergie avec ce projet », a t-elle expliqué avant d’interpeller les collectivités locales sur la nécessité de leur implication dans la préservation de l’hygiène publique. En attendant le lancement du complexe à l’horizon 2030, la ministre annonce le renouvèlement des bacs à ordures et un entrainement spécial pour leurs chauffeurs. « Une commission spéciale a été installée pour la mise en application du nouveau dispositif qui sera lancé après la rentrée en vigueur du tri sélectif, notamment dans les nouveaux quartiers », a indiqué la première responsable du secteur. Evoquant les sanctions qui pourraient être appliquées contre les citoyens pollueurs, Zerouati dit réfléchir sérieusement à une transcription juridique du principe pollueur-payeur qu’elle compte présenter au prochain conseil du gouvernement. L’opération du nettoyage intervient à la veille de la rentrée sociale et dans un contexte de confirmation de 56 cas de choléra.  A propos de cette   pathologie et des sources soupçonnées de contenir le vibrion du choléra, Zerouati assure que son département est « un acteur actif dans le contrôle des points de rejet des eaux usées ». « Le ministère de l’Environnement qui travaille en étroite collaboration avec d’autres départements n’est, cependant,  pas habilité à faire des analyses bactériologiques », a-t-elle précisé. Enfin, elle a insisté sur le fait qu’ « il n’existe pas d’épidémie de choléra mais des cas isolés »

Houda H