Energie solaire: Vers la production de 1000 MW à travers toutes les wilayas à partir de début 2022

0
185

L’Algérie produira, dès le début de 2022, près de 1000 MégaWatts (MW) d’énergie solaire en vue de réduire la dépendance aux sources de l’énergie fossile, annonce Chamseddine Chitour,  ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, qui a affirmé que le «lancement des appels d’offres relatif à ce projet aura lieu juin prochain, sachant que les équipements techniques nécessaires seront mis en place début octobre prochain pour que les stations de production soient opérationnelles début 2022.

A ce propos, il a rappelé les principaux objectifs du programme de transition énergétique à l’horizon 2030 pour atteindre un taux de 10% d’économie d’énergie vers la fin 2021. Par ailleurs, le premier responsable du secteur a affirmé que moins de 20% de l’énergie sont destinés aux secteurs industriel et agricole qui sont créateurs de richesse, appelant à l’augmentation de ce taux, à l’image des pays développés qui réservent 50% de leur énergie à ces deux secteurs vitaux.

Chitour appelle à la rationalisation de l’utilisation de l’énergie Il a appelé, dans ce sillage, à la rationalisation de l’utilisation de l’énergie, en évitant le gaspillage, rappelant que les citoyens consomment, à titre hebdomadaire, 800 millions m3 de gaz naturel, soit 1 million de tonnes de pétrole. Et d’ajouter que l’économie de l’énergie est la responsabilité de tous, d’autant que l’utilisation rationnelle de cette ressource permettra d’économiser 200 millions USD/semaine. Evoquant l’utilisation de l’électricité, le même responsable a déclaré : «Si la consommation se maintient à ce rythme, un grand déficit sera enregistré à l’horizon 2030.» Soulignant le rôle majeur que peuvent avoir les micro-entreprises dans la transition énergétique, à travers des solutions innovantes permettant d’économiser l’énergie et d’utiliser les énergies renouvelables (solaire, éolienne et hydraulique), le ministre a relevé que la transition énergétique ne saurait se réaliser sans le recours aux nouvelles technologies, annonçant à cet effet la création de l’Institut national de transition énergétique qui sera opérationnel septembre prochain.

Réalisation prochaine d’une mosquée verte à Sidi Abdellah (Alger) En matière d’encouragement des constructions vertes (green builduing), M. Chitour a fait part de la réalisation prochaine, au niveau de la nouvelle ville Sidi Abdellah, «d’une mosquée verte», fonctionnant à l’énergie renouvelable, précisant qu’un concours sera organisé pour choisir l’architecte chargé de sa réalisation. Dans le même sens, il a cité l’amorce d’une industrie de fabrication de chauffe-eau solaire (homologué) au niveau de micro-entreprises. Dans le domaine du transport, le ministre a annoncé que les bus de l’Etablissement de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa) seront convertis du diesel au Dual-fuel (diesel-GPLc) dès la fin de ce mois. S’agissant de l’élaboration du «livre blanc» sur les effets des émissions de carbone, M. Chitour a fait savoir que l’Algérie avait élaboré ce livre pour mettre en relief les dangers de ce phénomène à l’origine du réchauffement climatique et d’autres phénomènes climatiques graves.

Moussa O. /  Ag.