Energies renouvelables: L’Algérie parmi les premiers pays producteurs en Afrique avec environ 0.4 GW

0
1064

Selon le Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), l’Algérie est parmi les premiers pays en Afrique (avec environ 0,4 GW), soulignant que la Chine suivie des Etats-Unis, du Brésil, de l’Allemagne puis de l’Inde sont les pays ayant le plus de capacités installées cumulées en énergies renouvelables dans le monde.

Dans son rapport, le CDER souligne qu’en 2017, les énergies renouvelables ont représenté 70% des ajouts nets à la capacité de production mondiale, dépassant ainsi les nouvelles capacités utilisant les ressources fossiles et nucléaires jumelées. En référence à un rapport du réseau d’experts REN21 (Renewable Energy Policy Network for the 21st Century), publié, ce lundi, la capacité totale de production d’énergie renouvelable à l’échelle mondiale, y compris hydroélectrique, est passée de 2.017 GW en 2016 à 2.195 GW en 2017. En Afrique, le rapport indique que l’Afrique du Sud (1.8 GW) et l’Algérie (environ 0,4 GW) sont les deux pays possédant le plus de capacités installées à la fin 2017. Le rapport a précisé qu’une capacité record d’énergie renouvelable a été installée en 2017 dans le monde propulsée par la baisse des coûts du photovoltaïque et de l’éolien, désormais de plus en plus compétitifs que les combustibles fossiles. Les énergies renouvelables ont encore battu un nouveau record en 2017 avec 178 GW de nouvelles capacités de production installées dans le monde, soit une progression de 9% sur un an. En matière d’investissement, les énergies renouvelables et les carburants propres ont atteint près de 279 milliards $, contre 274 milliards $ investis en 2016. Ceci représente plus que le double des investissements consentis pour le fossile et le nucléaire réunis et plus que le triple si l’hydroélectricité est incluse. La puissance additionnelle installée en photovoltaïque (98 GW) est en croissance de 29% par rapport à 2016 alors que pour l’éolien (52 GW) les nouvelles capacités installées ont régressé de 4%.