Enlèvement et assassinat d’Ali Laceuk: Peine capitale contre les 4 accusés

0
631

Les auteurs de l’enlèvement et du meurtre crapuleux du jeune Laceuk Ali ont été condamnés mardi à la peine capitale, par le tribunal criminel de Tizi-Ouzou, a-t-on appris hier de source judiciaire. Al’issue d’un long procès, les dénommés B. Mourad, B. Abdenour, F. Khaled et B. Lounès, ont été reconnus coupables d’homicide volontaire avec préméditation par le tribunal criminel qui a rejeté la demande de la défense de leur accorder des circonstances atténuantes. Il est à rappeler que lors de cette affaire tragique, qui avait bouleversé la population de la commune de Béni Douala à TiziOuzou, d’où est originaire la victime alors âgée de 24 ans, les quatre complices avaient prémédité l’enlèvement du jeune Laceuk dans le but de demander une rançon à sa famille contre sa libération. L’un des auteurs, le dénommé B. Mourad qui était hébergé chez le frère de la victime en France, avait appris le rejet de la demande de visa effectuée par Ali Laceuk. Après l’expulsion de ce dernier de France, il avait pris contact avec la victime, réussissant à la mettre en confiance en vue de le suivre jusqu’à Naciria (wilaya de Boumerdès) pour l’aider à obtenir un visa. Dès leur arrivée dans cette localité, ils ont été rejoints par les trois autres complices et ont conduit le jeune Ali vers une maison en construction, isolée, où il a été ligoté, agressé sexuellement et égorgé, avant de jeter son corps, enroulé dans un sac attaché à deux parpaings, au fonds d’un puits. C’est un agriculteur qui avait découvert la dépouille, en procédant à l’irrigation de son champ. Cependant, les quatre mis en cause ont nié les faits durant le procès, dans lequel l’avocat de la partie civile a insisté sur la cruauté de ce crime crapuleux, en se basant sur le rapport médico-légal.