Équipe nationale: La poisse des blessures poursuit les joueurs

0
306

La poisse des blessures poursuit les joueurs de la sélection nationale avant quelques semaines de la reprise des éliminatoires de la CAN camerounaise de 2021 avec au menu une double confrontation contre le Zimbabwe en mars prochain.

L’attaquant Hillel Soudani qui a retrouvé les Verts lors du précédent stage avec à la clé un but face au Bénin, vient d’allonger la liste des blessés non sans donner des soucis à l’entraîneur national. En fait, ce sont pratiquement tous les secteurs de jeu qui devraient être concernés par d’éventuelles absences lors des deux prochaines rencontres. Mais c’est la ligne défensive qui compte plus de joueurs blessés.

Pas moins de trois titulaires sont actuellement en période de convalescence. On fait allusion aux deux latéraux Attal et Bensebaïni, ainsi que l’arrière central Benlamri. Les trois joueurs, devenus des éléments clés dans l’échiquier de l’entraîneur national Djamel Belmadi, poursuivent actuellement leurs soins dans l’espoir de reprendre la compétition avec leurs clubs respectifs dans les meilleurs délais pour être prêts pour les deux matchs de mars prochain. Et si Benlamri et Bensebaïni ont de fortes chances de récupérer de leurs blessures dans deux semaines au maximum, ça ne devrait pas être le cas pour Attal dont la période d’indisponibilité est plutôt importante après avoir subi une intervention chirurgicale au niveau du genou en décembre passé. Un autre défenseur champion d’Afrique avec les Fennecs ne devrait pas être lui aussi concerné par cette double confrontation contre le Zimbabwe. Il s’agit de Mohamed Farès qui vient à peine de réintégrer l’effectif de son club italien, Spal après plusieurs mois d’absence pour cause de blessure. Le latéral gauche a été convoqué pour la première fois cette saison parmi les 18 de son équipe dimanche passé en championnat, mais il s’est contenté de suivre du banc de touche la totalité du temps de la rencontre perdue à domicile par ses coéquipiers. C’est dire que le sélectionneur national risque de trouver des difficultés énormes pour choisir ses défenseurs. Même un joueur comme Bedrane, qui aurait pu constituer une solution de rechange pour Belmadi, son club l’ES Tunis vient d’annoncer son indisponibilité pour trois semaines en raison d’une nouvelle blessure qu’il a contractée. En revanche, d’autres joueurs, absents des terrains depuis un bon bout de temps viennent de reprendre la compétition au grand bonheur de Belmadi. C’est le cas de Chita, Lakhel et Bentaleb. Trois joueurs de milieu de terrain qui offrent désormais plus de choix pour le coach national dans ce secteur.

Bessa N.