ES Sétif: Hamar, c’est par ici la porte 

0
437

 

Les jours de Hassen Hamar à la tête de l’Entente de Sétif sont-ils comptés ? Ce qui serait le cas, selon toute vraisemblance.

La sortie remarquée des fans ententistes, jeudi soir, devant le siège de la wilaya pour exiger son départ, n’a fait que confirmer l’approche de fin du règne de Hamar. Déjà contesté depuis quelque temps, notamment après l’élimination de l’équipe en Coupe d’Algérie, le boss ententiste, qui a fait de la résistance en se confinant dans un silence total, est en train sûrement de vivre ses derniers jours

à la tête du club phare des Hauts-Plateaux. La nouvelle de la décision du parquet de Sétif de saisir le passeport de Hamar et lui interdire de quitter le territoire national est venue compliquer un peu plus la vie de l’actuel président, qui fait, pour rappel, l’objet d’un jugement prononcé par le tribunal de Sétif qui l’a condamné a cinq ans de prison ferme par contumace, ainsi que l’ouverture d’une enquête préliminaire sur quelques-unes de ses affaires. Par ailleurs, nous apprenons que le wali de Sétif Mohamed Belkateb, qui a assisté de loin au sit-in des supporter jeudi dernier, aurait pris la décision de faire bouger les choses, et ce, en multipliant les contacts avec les personnes pouvant diriger l’équipe à l’avenir. On a évoqué à ce titre des discussions entre le premier responsable de la capitale des Hauts Plateaux et Hasnaoui Belayat, à propos de sa probable candidature à la présidence de l’ESS. Il semblerait, en effet, que ce dernier a eu l’accord pour commencer afin de prendre le club au lendemain de l’assemblée générale élective extraordinaire, qui aura lieu dans les tout prochains jours. Il est fort possible qu’une société nationale prenne en charge l’équipe phare d’Aïn El Fouara. Comme cela a été révélé par nos soins dans nos précédentes éditions, le Groupe industriel des ciments d’Algérie, par sa filiale SCAEK, Société du ciment d’Aïn El Kebira, serait le mieux placé pour s’occuper des finances de l’équipe. Toutefois, selon les informations que nous avons recueillies auprès des responsables de la société en question, ces derniers sont prêts à investir à condition que le président actuel Hamar quitte le club.

D’autres postulants attendent, nous dit-on, le moment opportun pour annoncer leurs intentions de prendre en main l’équipe une fois le départ de Hamar officiel. Entre-temps, le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya Aziz Tahir a, de son côté, pris attache avec les dirigeants actuels afin de préparer les bilans moral et financier de l’exercice qui vient de s’achever ; ce qui permettra la tenue dans les plus brefs délais d’une AG extraordinaire.

En tout cas, du côté de la ville antique de Sitifis, d’aucuns diront que c’est bel et bien le début de la fin du règne de Hamar à la tête de l’équipe fanion.