Etablissements pénitentiaires / Augmentation  du nombre des candidats inscrits  aux différentes formations et concours

0
100

Le nombre de détenus au niveau des établissements pénitentiaires inscrits en enseignement général et dans les filières de la formation professionnelle et artisanale a connu un rebondissement cette année.

Plus de  82.000 inscrits durant la saison 2017/2018 et 4391 candidats inscrits aux épreuves du Baccalauréat. Le  directeur général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion,  Mokhtar Felioune  a indiqué avant-hier, que le nombre de détenus inscrits en enseignement général s’est élevé pour la  saison 2017-2018 à 42.937 inscrits et à 39.992 pour les prisonniers  inscrits dans les filière de la formation professionnelle ou l’artisanat,  ce qui porte le nombre total des détenus à 82.929 inscrits,

 S’exprimant lors d’une cérémonie de distinction des  lauréats du concours national de récitation et de psalmodie du coran,  organisée à l’établissement de rééducation et de réadaptation d’El Harrach  à l’occasion de Leilat El Qadr, ce responsable a indiqué cette procédure rentre dans  le cadre du  développement et de la promotion des programmes de rééducation et de  réinsertion au niveau de ces établissements.

Quand au nombre  de détenus « candidats aux  épreuves du Baccalauréat, il s’élève à 4391 inscrits et à 4698 pour les épreuves du Brevet de l’enseignement moyen, tandis que  le nombre de détenus inscrits dans les classes de récitation du Coran s’est  élevé à fin avril à 8281 inscrits, a ajouté M.Felioune en relevant  que ces concours connaissaient un fort intérêt de la part des  détenus.

Selon lui, l’organisation de ce genre de concours  intellectuels, religieux et culturels au niveau des établissements pénitentiaires permettaient aux détenus de décrocher des diplômes et de  développer des compétences qui facilitent leur réinsertion dans la société.

S’agissant du tour final du Concours national de récitation et de  psalmodie du Coran qui a vu la participation de sept détenus, le premier  prix est revenu à un détenu de l’établissement de rééducation et de  réadaptation de Tizi Ouzou, tandis que la première place dans la spécialité  poésie est revenue à une détenue du même établissement.

Dans la spécialité conte, le premier prix est revenu à un détenu de  l’établissement de rééducation et de réadaptation de Blida,  tandis qu’un  détenu de l’établissement de rééducation et de réadaptation de Koléa a été  distingué pour avoir réussi à lire et à résumer trois tomes du livre « Zal  El Miaad » de Ibn El Djouzi, de même pour une détenue de l’établissement de  rééducation et de réadaptation d’El Harrach pour son résumé du livre d’Abdelfattah Zedah.

Selma D.