Etats Unis:  Les Américains ne font confiance ni aux médias, ni aux politiques 

0
177

Une majorité d’Américains n’ont pas  confiance dans les médias et ils sont encore plus nombreux à ne pas croire  le gouvernement ni la classe politique, selon un sondage publié lundi.

Selon l’enquête du centre de recherches Pew, 61% des personnes interrogées  pensent que la presse ignore volontairement des affaires importantes tandis que 69% estiment que le gouvernement fédéral cache intentionnellement des  informations importantes au public. 

Près de deux-tiers des sondés disent qu’il est difficile de démêler le  vrai du faux dans les déclarations des responsables politiques, et ils sont  près de la moitié quand il s’agit d’informations diffusées sur les réseaux sociaux. Cette perte de confiance se retrouve au niveau individuel: 64% des  Américains disent que la confiance dans leurs concitoyens a diminué. 

« Les Américains pensent que le manque de confiance empêche de résoudre des  problèmes pressants, que cela vient d’une crise de la culture politique et qu’elle sépare les voisins », a commenté Lee Rainie, directeur des  recherches sur internet et les technologies à Pew. L’une des causes de ce manque de confiance dans le gouvernement est le président Donald Trump lui-même pour 14% des sondés. Le milliardaire  républicain a, selon une base de données de vérification d’information, énoncé plus de 10.000 propos erronés, et il accuse régulièrement les grands médias de propager des « infox » sur lui. 

Les médias sont fautifs pour 10% des personnes interrogées. La situation n’est toutefois pas désespérée: 84% des sondés pensent que la  confiance dans le gouvernement peut s’améliorer, et 86% estiment que la confiance entre les citoyens peut être restaurée. « Ils ont des idées pour apporter une solution, a souligné M. Rainie. Cela  va de museler les politiques partisanes à réorienter la presse en créant des projets communautaires où les gens peuvent travailler côte à côte ». Pew a interrogé 10.618 personnes entre le 27 novembre et le 10 décembre  2018, avec une marge d’erreur de 1,5%.