Évasion fiscale: Les précisions du ministre des Finances

0
127

Le ministre les Finances, Aymen Benabderrahmane, a révélé,  vendredi dernier, lors d’une plénière au Conseil de le nation, que «les opérations de contrôle effectuées par les services fiscaux en 2019 ont permis  le recouvrement de 100.123.988.510 DA  de droits et d’amendes contre les auteurs d’évasion fiscale», soulignant que «ce taux présente une hausse de 27% par rapport à l’année 2018».

«Le double, voire le triple de ce montant pourra être recouvré une fois l’entré en service du nouveau système d’informations que le ministère les Finances s’apprête à lancer prochainement», a-t-il déclaré. Dans ce même contexte, le ministre les finances a indiqué que «pour une exploitation optimale les résultats les enquêtes, la direction générale les impôts (DGI) avait lancé un méga projet visant la révision des plans d’exploitation et le traitement les informations fiscales», rajoutant que «cela allait permettre une prise en charge efficace et synchronisée des données étudiées par les différents services». Cependant, le ministre Benabderrahmane a expliqué qu’il était «impossible de définir avec exactitude les revenus non déclarés et le volume de l’évasion fiscale» et ce, à cause de «la non-inscription d’opérateurs auprès les services fiscaux, de commerce, les douanes ou les caisses de la sécurité sociale». Le ministre des finances a également fait savoir qu’un «projet sera lancé l’année prochaine portant sur la création d’une école nationale dans ces spécialités au niveau de pôle universitaire de Koléa, wilaya de Tipasa».

Yasmina D.