Fabrications militaires: Pour Chengriha, il faut «penser sérieusement à exporter nos produits»

0
47
????????????????????????????????????

Le général de corps d’armée Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a souligné à Alger la nécessité pour l’armée d’«élargir le cercle d’intérêt des fabrications militaires» pour «accéder aux marchés régionaux, voire au marché international».

Dans ce contexte précisément, nous devons, au sein de l’Armée nationale populaire, élargir le cercle d’intérêt des fabrications militaires pour subvenir non seulement aux besoins de l’Armée, des autres corps constitués et du marché local, mais aussi pour accéder aux marchés régionaux, voire  au marché international», a-t-il affirmé dans un allocution prononcée lors d’une réunion de travail avec les directeurs généraux des établissements industriels relevant de la Direction des fabrications militaires. Le chef d’état-major de l’ANP a mis l’accent également sur l’importance de «réfléchir sérieusement à exporter nos produits, qui doivent être de qualité et répondre aux normes internationales dans ce domaine, et ce, en sus de l’instauration de la transparence et des méthodes de gestion des plus évolués, ainsi que de l’élévation du taux d’intégration, à même de nous permettre de faire concurrence aux autres produits en ce qui concerne la qualité et les prix, sur la base du coût raisonnable des matières premières et d’une main-d’œuvre qualifiée, disponibles localement». Exprimant «l’intérêt particulier» qu’il accorde à cette réunion qui constitue «une opportunité» pour s’«enquérir du niveau atteint» par les fabrications militaires en Algérie, Saïd Chengriha a rappelé «que nous voulons, au sein de l’Armée nationale populaire, qu’elles soient une autre composante du travail sérieux mené sur le terrain». «Ce travail est basé sur une vision prospective et de long terme, met en avant la recherche, le développement et la fabrication militaire, avec ses branches et spécialités, comme l’une de nos plus importantes préoccupations, voire de nos priorités, qui nécessitent davantage d’attention et de parrainage». Saïd Chengriha a souligné également «l’impératif d’améliorer en permanence les connaissances et les savoir-faire des cadres et personnels, de travailler sans répit et avec dévouement pour préserver ces acquis inestimables, ainsi que de contribuer avec efficacité à la montée en puissance continue de nos industries militaires». Le général de corps d’armée a souligné, dans ce contexte, «l’intérêt particulier» qu’il accorde à l’évaluation, «en toute objectivité et impartialité», des étapes franchies jusque-là dans le domaine des fabrications militaires avec toutes leurs branches et spécialités. «Et c’est à ce titre que tenons à faire une évaluation, en toute objectivité et impartialité, des étapes franchies dans ce domaine, car nous pensons que malgré notre valorisation des réalisations concrétisées jusque-là dans ce domaine important, nous croyons que nous pouvons en concrétiser davantage, si l’on procède à un emploi judicieux et optimal des potentiels humains dont dispose la Direction des fabrications militaires, et si les établissements industriels arrivent à faire bon usage des moyens et équipements en dotation, et c’est uniquement de cette manière qu’on atteindra assurément leurs objectifs escomptés», a-t-il estimé. Il s’est dit, à ce titre, «profondément convaincu que les défis majeurs dans tous les domaines, ne peuvent être relevés qu’avec une ferme détermination, imprégnée de persévérance et appuyée par les compétences requises et les bonnes qualités morales, à l’instar de l’intégrité, du dévouement et de la conscience des missions à accomplir, ce qui est à même d’acquérir la capacité réelle de concrétiser les objectifs tracés».

Le chef d’état-major de l’ANP a exhorté, à l’occasion, l’ensemble des responsables à consentir davantage d’efforts pour améliorer le rendement des établissements des fabrications militaires, plus particulièrement dans ces circonstances que traverse le pays, à cause de la propagation de la pandémie du Coronavirus. «Dans ce sillage, je demande à tout un chacun de consentir davantage d’efforts pour améliorer le rendement de nos établissements de fabrications militaires, notamment à l’aune des circonstances que traverse notre pays, à l’instar des autres pays du monde, en raison de la propagation de la pandémie du Coronavirus», a-t-il ajouté. Cette situation, a-t-il poursuivi, «exige de nous tous de respecter strictement les mesures préventives pour faire face à cette pandémie mortelle, sans pour autant compromettre nos missions et nos devoirs, notamment au niveau des établissements industriels que vous dirigez et qui emploient un nombre important de fonctionnaires et d’ouvriers civils assimilés, dont la présence quotidienne, pour accomplir leurs missions, exige de respecter scrupuleusement les consignes appliquées dans de telles circonstances exceptionnelles». Le général de corps d’armée a suivi, par la suite, un exposé global présenté par le directeur des Fabrications militaires, ainsi que d’autres exposés présentés par les directeurs des établissements industriels, portant sur les plans de charges de ces établissements, la qualité de leurs produits, ainsi que sur le plan de développement global de l’industrie militaire en Algérie.