Face au relâchement constaté dans le respect des mesures de prévention: Le gouvernement appelle à une forte mobilisation contre le coronavirus

0
242

Face au relâchement constaté dans le respect des mesures de prévention, le gouvernement a exhorté les citoyens à redoubler de vigilance et à demeurer «solidaires et déterminés» dans la lutte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19), qui connaît un «inquiétant rebond» sur le plan international.

Après consultation du comité scientifique et de l’autorité sanitaire et l’évaluation de la situation sanitaire à travers le territoire national, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a lancé un appel aux citoyens sur la nécessité de «poursuivre, avec rigueur et responsabilité, la mise en œuvre des mesures de consolidation du dispositif de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus». Il rappelle, dans ce cadre, que la pandémie «connaît un inquiétant rebond au plan international et une tendance vers l’aggravation de la situation épidémiologique. Beaucoup de pays, dans les cinq continents, sont en train de renforcer les actions préventives et de durcir les mesures de restriction sur la mobilité des personnes et les activités susceptibles d’aggraver les risques de contagion». La situation dans notre pays, et après une maîtrise de la situation sanitaire et l’enregistrement de résultats forts encourageants, montre aujourd’hui des signes perceptibles de relâchement, lesquels suscitent la crainte d’une résurgence de cas de clusters et doivent inciter, non seulement à la prudence, mais surtout à une plus forte mobilisation et un engagement de tous pour freiner la propagation du coronavirus. Le gouvernement relève qu’en cette période particulière, marquée par une reprise «contrôlée et progressive de l’activité économique et une rentrée scolaire et universitaire et la reprise de la prière du vendredi dans nos mosquées, tous les efforts doivent être déployés pour maintenir un degré de vigilance maximum et préserver tous les reflexes de prévention et de protection qui ont permis, jusque là, de nous prémunir d’une situation qui complique toute prise en charge sanitaire». A ce titre, le gouvernement exhorte les citoyens à «redoubler de vigilance et à demeurer solidaires et déterminés à poursuivre résolument la lutte contre du coronavirus», ajoutant que «la responsabilité individuelle et collective doit continuer à nous animer pour prémunir la vie des personnes malades et/ou vulnérables et de nos concitoyens et pour partager la charge que supportent notre valeureux corps médical et paramédical en particulier ainsi que les autres corps mobilisés pour faire face à cette épidémie».

A cette occasion, le gouvernement leur rend, encore une fois, un grand hommage Ainsi, c’est à travers une plus forte détermination de respecter toutes les consignes et mesures sanitaires de prévention et de protection que «nous pourrons vaincre cette crise sanitaire. Les gestes barrières, particulièrement le port du masque de protection, la distanciation physique et l’hygiène des mains, doivent continuer à être scrupuleusement respectés. De même qu’il importe d’observer toutes les interdictions, et le cas échéant, les restrictions sanitaires se rapportant aux rassemblements et aux regroupements qui constituent autant de facteurs de contamination et de propagation du virus». À ce titre, les meetings et rassemblements, autorisés dans la cadre de la campagne électorale, «doivent être organisés dans le strict respect des protocoles sanitaires qui leur sont dédiés». Par ailleurs, le gouvernement continue à encourager et à soutenir les efforts du mouvement associatif et comités de quartiers et de la société civile en général dans leurs actions de mobilisation et de sensibilisation des citoyens, ainsi que dans leurs louables initiatives qui contribuent fortement à l’effort national de lutte contre cette épidémie et réitère son appel aux citoyens pour continuer à «faire preuve de discipline et de solidarité pour le strict respect de toutes les mesures préconisées pour la prévention et la lutte contre cette épidémie mondiale». Récemment, le Premier ministre avait insisté plus particulièrement sur l’impératif de respecter les mesures de prévention contre le coronavirus, appelant les parents d’élèves à soutenir et appuyer les staffs pédagogique et administratif pour préserver la santé des élèves. Ces mesures de prévention sur lesquelles le Premier ministre a maintes fois insisté, doivent être strictement respectées, dans la mesure où les pouvoirs publics veulent éviter le recours à un nouveau confinement dont les conséquences économiques pourraient être désastreuses, au vu de la conjoncture difficile qui a engendré une chute drastique des recettes pétrolières ces derniers mois. A ce titre, le gouvernement semble plutôt privilégier une réouverture graduelle et progressive de l’activité économique et commerciale, seule et unique voie pour un retour à la vie normale et qui soit en mesure de permettre la distanciation physique indispensable, avec comme impératif le port du masque par tous.  A ce propos, le Premier ministre avait mis l’accent sur la nécessité de procéder à une évaluation des incidences socio-économiques induites par la pandémie de Covid-19, en «toute objectivité et loin des surenchères», le but étant de préparer l’après-crise sanitaire et de préserver aussi bien chez les entreprises que chez les travailleurs, un engagement solide dans la nouvelle bataille pour le redressement économique national. Il avait rappelé, à cet égard, la déclaration du Président de la République dans laquelle il a souligné qu’ «il n’y a plus désormais aucune différence entre l’entreprise publique et l’entreprise privée, mais il y a bel et bien des entreprises productives et compétitives qui œuvrent au développement du pays et à la création de la richesse et d’emplois, et d’autres entreprises qui n’ont qu’un seul souci, amasser les richesses au dépens de l’investissement et de l’intérêt général». Devant la multitude des défis à relever, le Premier ministre a estimé que «le dialogue avec les partenaires sociaux et les opérateurs économiques demeure une condition sine qua non pour la réussite du processus de redressement du pays face à cette crise, sachant qu’en réalité, cet objectif légitime ne saurait être réalisé sans la conjugaison des efforts communs des autorités publiques et des partenaires sociaux dans un climat empreint de confiance, d’entraide et de complémentarité dans le travail».»Le gouvernement veille à s’acquitter pleinement de son rôle dans la lutte contre cette pandémie et réaffirme son engagement à protéger les postes d’emploi et les capacités de production nationale, à travers la protection des travailleurs et entreprises publiques et privées, en cette conjoncture difficile», a soutenu M. Djerad. Il a fait savoir, tout de même, que les mesures préventives pour endiguer la propagation de Covid-19 avaient occasionné un grand préjudice à l’économie nationale, tout en se disant profondément convaincu des capacités du pays de surmonter cette crise.

  1. Benslimane