FAF – La CAN tous les quatre ans: Zetchi y est pour

0
56

Le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, s’est exprimé sur le sujet qui a fait l’actualité dernièrement en Afrique, à propos des déclarations du président de la FIFA Infantino qui a indiqué qu’il pense à l’organisation d’une CAN tous les quatre ans au lieu de tous les deux ans.

Le président de la FAF n’a pas caché son souhait de voir une compétition chaque 4 ans, en expliquant que c’est la position de la Fédération. Il a déclaré : «Je suis d’avis pour organiser une CAN tous les 4 ans et je l’ai déjà dit avant à la Radio algérienne. On est pour une CAN tous les quatre ans à condition que le cahier des charges soit plus exigeant que ce qu’il est aujourd’hui». Et de poursuivre, «Une CAN tous les deux ans, pour moi c’est une sorte d’échec pour cette compétition. La véritable raison est que cette CAN est un gouffre financier pour les pays organisateurs, on voit très souvent une compétition sans public mis à part les matchs qui concernent le pays hôte ou les matchs à partir des quarts de finale. Sur le plan économique c’est très limité». Zetchi et la FAF exigent que soit imposé dans le cahier des charge, la mise en place «de liaisons aériennes à coût économique étudié entre le pays organisateur et les des pays qualifiés, afin de faciliter leur déplacement. Ceci sera positif également pour l’économie du pays organisateur». Enfin, toujours selon Zetchi : «En cas de passage de cette compétition à une périodicité de tous les quatre ans, je propose qu’elle ne se joue pas une année  où se tient une autre compétition majeure comme la Coupe du Monde ou l’Euro. Comme ça la CAN deviendra le grand événement majeur de l’année en question, ce qui va rapporter beaucoup plus à la Confédération africaine de football et donnera plus de temps au pays organisateur pour bien préparer sa compétition».  «La grêve n’est pas interdite mais…» Kheireddine Zetchi a tenu à expliquer au micro de la FAF comment doivent se dérouler les grèves des joueurs et leurs limites. En effet, les grèves de joueurs sont devenues monnaie courante pour réclamer les salaires, laissant les clubs faire appel aux espoirs. Zetchi a indiqué : «Je vais réexpliquer que la grève n’est pas interdite mais si elle ne suit pas les procédures contenues dans la loi sur le travail, elle devient illégale. Dans ce cas, les joueurs qui font des grèves illégales seront sanctionnés. Il y a une relation et un contrat à respecter entre le joueur et son club, les joueurs ont la possibilité de faire un recours à la CNRL pour réclamer leurs salaires.» Et d’expliquer aux joueurs qu’ils ont tout a fait le droit de réclamer leur du mais qu’ils doivent s’organiser. «Je lance un appel à tous les joueurs professionnels, ils peuvent s’exprimer mais ne doivent pas faire de mouvement de grève illégal et de manière anarchique. Si ils veulent s’organiser ils doivent mettre en place un syndicat pour qu’on se mette en droite ligne avec la réglementation».

 «Je remercie Medjani pour tout ce qu’il a donné»

Dans une interview avec la chaîne officielle de la FAF sur Youtube, le président de la FAF, Zetchi, a remercié l’ancien capitaine des verts Carl Medjani qui a annoncé il y a quelques jours sa retraite internationale. Zetchi a déclaré : «Je lance un message à Carl Medjani qui a annoncé sa retraite après sa longue et belle carrière avec l’EN. Au nom de toute la Fédération et la famille du football en Algérie, je tiens à remercier du fond du cœur Carl Medjani pour tout ce qu’il a donné en tant que joueur mais également pour ses grandes qualités humaines. Je l’ai côtoyé très peu en sélection mais ça a été suffisant pour connaître un homme avec beaucoup de valeurs humaines. On lui souhaite de ne pas partir du monde de football et de continuer à passer des diplômes car il a beaucoup à donner dans ce domaine».

  1. / FAF