FAF: La Coupe de la Ligue confirmée, malgré un calendrier très chargé

0
240

En plus de fixer la date du prochain mercato hivernal qui débute le lundi 22 mars et prendra fin le dimanche 11 avril 2021 à minuit, le Bureau fédéral de la FAF, réuni ce dimanche, a décidé également de maintenir la Coupe de la Ligue. Une compétition qui remplace exceptionnellement la Coupe d’Algérie, puisque l’épreuve populaire ne peut être organisée, cette saison, pour les raisons que l’on sait. 

Il était question avant la réunion du Bureau fédéral de la FAF d’annuler la Coupe de la Ligue en raison du début tardif du championnat et d’un calendrier chargé. Mais finalement elle a été confirmée, même si beaucoup s’interrogent sur l’utilité d’organiser une telle compétition qui concerne uniquement les 20 équipes de la Ligue 1, faut-il le rappeler. La Fédération a précisé néanmoins que les quatre clubs en lice dans les deux compétitions continentales, à savoir le CR Belouizdad, le MC Alger, l’Entente de Sétif et la JS Kabylie, seront exemptés du tour préliminaire de la Coupe de la Ligue. «Huit clubs sur les 16 restants seront tirés au sort pour disputer un tour préliminaire qui permettra la qualification de quatre équipes», précise le communiqué de la FAF. Tout compte fait, ils seront finalement 12 clubs exemptés. Ils entreront en lice en huitièmes de finale, ainsi que les quatre équipes qualifiées du tour préliminaire. Il faut savoir également que les matchs se disputeront à huis clos chez le premier club tiré au sort. La compétition quant à elle sera lancée dès la fin de la phase aller du championnat. Pour les futurs finalistes, ce sera quatre à cinq matchs  supplémentaires à jouer au cours d’une saison déjà très chargée. D’ailleurs beaucoup d’observateurs  se demandent si la Ligue n’est pas dépassée par la programmation. Alors que le mois de mars est entamé, la phase aller du championnat de la Ligue 1 est loin d’être terminée. Seulement 15 journées sur 19 ont été disputées jusque-là avec un tas de matchs en retard à rattraper. Si l’on prend juste l’exemple du CRB, le week-end prochain il aura six rencontres en moins, puisqu’il ne sera pas concerné par la prochaine journée de la Ligue 1, ayant un match de la Ligue des champions à disputer, tout comme le MCA. Une situation qui ne devrait pas s’arranger dans les prochaines semaines. Pire, elle risque de se compliquer davantage. Il faut savoir que six équipes seulement sont à jour en championnat, toutes les autres ont au moins une rencontre en retard à disputer. A ce rythme, la compétition ne se terminera pas avant le mois d’août, voire au-delà.  Ce sera probablement le championnat le plus long au monde. L’on se demande comment Abdelkrim Medouar et son équipe comptent faire avancer le schmilblick. Pour le moment, la Ligue ne donne pas l’impression de s’en soucier. Les matchs en retard s’accumulent, la phase aller s’étalera probablement jusqu’au mois d’avril prochain et on se permet le luxe de créer une nouvelle compétition. C’est soit de l’inconscience ou de la folie. Beaucoup de spécialistes ont attiré l’attention des décideurs sur l’impossibilité d’organiser un championnat à 20 clubs, cette année. L’idéal aurait été de créer deux groupes de 10 équipes chacun pour alléger le calendrier. Mais les instances du football, pour des considérations populistes et électorales, ont préféré recourir au vote des clubs. Une décision qu’elles risquent de regretter amèrement, surtout qu’on ne voit pas comment elles peuvent s’en sortir avec la programmation. A moins qu’elles rallongent les semaines et les mois…

Ali Nezlioui