FAF – Symposium «Le professionnalisme a été lancé précipitamment», regrette Medouar

0
142

Le porte-parole de l’ASO Chlef (Ligue 2 algérienne de football), Abdelkrim Medouar, a estimé, ce mardi, que le professionnalisme, instauré depuis 2010, avait été lancé «précipitamment» et que ce mode de gestion n’avait pas encore atteint ses objectifs.

«La Fédération algérienne (FAF) s’est précipitée à instaurer le professionnalisme en Algérie. La décision a été prise du jour au lendemain. Il aurait fallu prendre du temps et revenir aux associations à l’instar de ce qui a été fait chez nos voisins», a affirmé Medouar en panel, lors du symposium sur le «renouveau du football national» organisé par l’instance fédérale. Etalé sur deux jours, ce symposium, regroupant les différents acteurs du football algérien, s’est ouvert, lundi, au Centre international de conférences (CIC) Abdelatif-Rahal. Techniciens, experts et anciens joueurs toutes générations confondues, traitent à cette occasion huit thématiques retenues par les organisateurs. Ce symposium a pour objectif d’établir un diagnostic sur les problèmes qui rongent le football algérien, avant de proposer des remèdes efficients à travers des recommandations, en associant toutes les parties prenantes. «L’application du professionnalisme n’a pas été accompagnée par la FAF. L’idée de ce mode de gestion est positive en elle-même, mais elle n’a pas été exécutée à la lettre, ce qui a engendré aujourd’hui des conséquences néfastes. Les clubs sont livrés à eux mêmes et je pense qu’il faudra une volonté politique pour changer les choses», a-t-il ajouté. Par ailleurs, Medouar n’a pas hésité à critiquer ouvertement l’actuel Bureau fédéral, se disant «pessimiste» quant à son avenir. «Franchement, l’actuel Bureau fédéral a commis des fautes. Si nous voulons régler les problèmes du football national, nous devons travailler ensemble et éviter la politique de l’exclusion. A un certain moment, un président de la FAF était plus influent qu’un ministre, et c’est une vérité», a souligné Medouar, en présence du président de la Fédération algérienne de football, Kheïreddine Zetchi. Ancien membre fédéral, Medouar a insisté sur l’application sur le terrain des recommandations qui seront prises au terme de ce symposium. «J’espère que les recommandations qui seront prises à l’issue de cet événement seront à la hauteur de nos espérances et qu’elles soient appliquées sur le terrain avec la force et la volonté de l’Etat», a-t-il conclu. Au cours des travaux de mardi, le président de la Ligue de Saïda Yacine Benhamza a présenté une communication sur le football amateur, suivie d’une intervention de Mohamed Goufi, enseignant en économie, où il a eu à aborder le thème «Le football et le marketing». Le président de la FAF a animé, hier après-midi, un point de presse, avant la clôture du symposium à 19h par une cérémonie.