Festivités culturelles de l’été 2018 – L’affluence dépasse 700.000 spectateurs, le chiffre augmentera d’ici la fin d’août

0
158

Les activités culturelles qui se sont déroulées depuis le début de l’été ont drainé une affluence nombreuse selon le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi. Avant-hier à Guelma, en marge d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya, le ministre a avancé un chiffre faisant état de plus de 700.000 spectateurs qui ont assisté aux différents festivals et activités culturelles organisés cet été à travers le territoire national.

Le ministre est parti loin en prévoyant l’augmentation de ce chiffre qui pourrait dépasser 1.000.000 de spectateurs d’ici la fin de mois d’août.  Il faudrait souligner que dans certaines régions des voix se sont élevées pour demander l’annulation des festivals et concerts sous prétexte de revendication d’un nombre de besoins sociaux à l’instar d’infrastructures hospitalières et  sportives…  A Ouargla, un concert de Rai a été annulé. À l’endroit, une prière collective a été organisée. À Tébessa, ville de l’est du pays, même scénario. Cette attitude a fait également couler beaucoup d’encre, une partie de la société et intellectuels, et à sa tête les artistes, ont dénoncé ce comportement qui replonge le pays dans le chaos et l’obscurantisme. Le ministre de la Culture, semble ne pas lâcher prise et fait face à ses détracteurs. Il a avancé que plus de 600 rencontres artistiques locales ont été  organisées durant les 5 dernières semaines à travers le territoire national  ainsi que 50 grands spectacles dans le cadre de la caravane initiée en  collaboration avec le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales  et l’Aménagement du territoire. Il a également fait part dans ce contexte d’un «phénomène sans précédant  enregistré dans les villes de l’intérieur du pays marqué par l’affluence  parfois de 12.000 à 15.000 spectateurs».  Il a précisé que cette caravane encadrée par l’office national des droits  d’auteur et droits voisins (ONDA) a visité jusqu’à présent 40 wilayas  ajoutant qu’elle a réalisé «un large  succès», grâce à «l’adhésion des  représentants de la société civile dans toutes les régions, notamment  celles qui n’ont pas connu des activités culturelles similaires depuis 50  ans».   Les grands festivals dont le festival de Djemila (Sétif) et celui de  Timgad (Batna) ont connu une affluence sans précédant, a constaté, M.  Mihoubi qui a présidé l’ouverture de ces deux manifestations artistiques  phares marquées par une forte participation des artistes algériens.   Le ministre a également rappelé des grands acquis du secteur de la culture  durant les 20 dernières années dans les volets relatifs au patrimoine,  recherche et structures, grâce, a-t-il dit à l’intérêt affiché par le  président de la République, Abdelaziz Bouteflika au profit du secteur de la  culture.

Le ministre de la culture  s’est rendu dans le cadre de  sa visite dans la  wilaya de Guelma à piscine romaine à Hammam Debagh dans la commune  d’Héliopolis, aux thermes romains de la ville de Guelma avant d’assister à  des activités culturelles et artistiques au niveau de la maison de jeunes  scientifique Salah Boubenider, à la maison de la culture et au théâtre  régional de la ville.    Mihoubi a également visité la maison familiale du feu président Houari Boumedienne dans la commune de M’djaz Amar qui fait l’objet de travaux pour la transférer en musée dédié au deuxième président de l’Algérie  indépendante. Le ministre de la culture présidera l’ouverture de la 11 è  édition du festival national de la musique actuelle qui poursuivra jusqu’au  15 aout au théâtre romain de la ville de Guelma.

Selma Dey