Feux de forêt Des milliers d’hectares ravagés par les flammes depuis le 1er juin

0
224

Plus de 6 700 ha ont été ravagés par 1 058 feux de forêts enregistrés au niveau national depuis le 1er juin dernier, selon un bilan de la Direction générale des forêts (DGF) qui fait état de 2 175 ha de forêts, 2 024 ha de maquis et 2 536 ha de broussaille partis en fumée.

La DGF a précisé, en outre, que durant la même période, une moyenne de 16 foyers d’incendie a été enregistrée par jour, soulignant que les wilayas de Béjaïa, Sidi-Bel-Abbès, Souk Ahras, Tlemcen, Boumerdès, Tizi-Ouzou, Biskra, Jijel, Blida et Tipasa sont les plus touchées par ces incendies,

La région de l’Est arrive en tête de ce bilan macabre avec 3 601 feux de forêts, suivie de celles du Centre et de l’Ouest avec respectivement 1 863 et 1 270 incendies.

La DGF assure, d’autre part, que le dispositif de prévention et de lutte contre les feux de forêts, mis en place depuis le 1er juin, sera maintenu jusqu’à la fin de la campagne, le 31 octobre 2016. Elle exhorte les citoyens, notamment les populations riveraines, à observer «plus de vigilance» et apporter leur contribution sur le plan de la prévention et de l’intervention, du fait des risques persistant durant cette période.

Le feu n’a pas épargné les végétations agricoles, puisqu’un précédent bilan avait révélé que près de 2 000 ha de récoltes ont été réduits en cendres, notamment dans les régions de l’Est et Centre du pays.

Il faut dire que la canicule qui a sévi durant le mois de juillet sur plusieurs régions du pays, aidée par les rafales de vent, a provoqué plusieurs feux de forêt et favorisé leur propagation. La fin juillet a été ainsi marquée par une importante mobilisation des sapeurs-pompiers pour les nombreux incendies déclenchés à travers les différentes régions du pays.

A ce titre, la DGF a assuré avoir pris toutes les dispositions nécessaires pour la campagne de prévention et de lutte contre les feux de forêts, en déployant un important dispositif, à travers ses conservations des 40 wilayas concernées, notant, par la même occasion, une régression des feux de forêts par rapport à l’année 2015. Dans la perspective de cette campagne, la DGF a mobilisé plus de 400 postes de vigie chargés de surveillance et d’alerte, avec un effectif dépassant 1 000 éléments ainsi que des centaines de brigades mobiles chargées de la première intervention, équipées de camions-citernes.

Parmi les autres moyens qui sont mobilisés pour lutter contre les feux de forêts, il y a lieu de citer les camions ravitailleurs en eau et l’utilisation du réseau de communication radioélectrique par la mise en œuvre d’équipements radioélectriques de type VHF.

Ces radioélectriques permettent de donner l’alerte rapide des feux naissants et de renforcer la coordination dans l’intervention et la mobilisation des moyens de lutte.

Ces moyens sont appuyés, comme chaque année, par d’importants renforts en moyens humains et matériels de la Protection civile, dont les colonnes mobiles qui sont sans cesse en augmentation ces dernières années.

A noter que la Direction nationale de la Protection civile a décidé, quant à elle, de mobiliser des éléments, tous grades confondus, des engins composés de camions-citernes feux de forêts léger (CCFL), camions-citernes feux de forêts moyen (CCFM), camions-citernes incendie (CCI) et camions transporteurs d’eau (CTE) ainsi que des colonnes mobiles.

En outre, le rôle des populations riveraines aux forêts est primordial dans la lutte et la prévention contre les feux de forêts, et à ce titre, la DGF a insisté sur le rôle de ces populations qui résident à proximité des forêts ou au sein de ces dernières, en précisant que plus de 2 000 comités de riverains sont associés dans la lutte et la prévention contre les feux de forêts.

Le patrimoine forestier national est estimé à plus de quatre millions ha, tandis qu’un projet est en cours pour y intégrer un million d’hectares de broussailles.