Feux de forêts  (Canada) : Vancouver suffoque, pas d’amélioration prévue avant la fin  de la semaine

0
248

 L’épais nuage de fumée provoqué par les feux  de forêts, qui obstrue le ciel de Vancouver et entraîne des niveaux de  pollution de l’air critiques, ne devrait pas se dissiper avant la fin de la  semaine, ont averti mardi les autorités sanitaires de la métropole  pacifique canadienne.

En raison de chaleurs élevées et de faibles précipitations, la province de  Colombie-Britannique, où l’état d’urgence a été décrété le 15 août, fait  face cet été à un nombre record d’incendies de forêts: 563 étaient recensés  mardi, surtout dans le centre et le nord, selon un relevé des autorités  locales. Bien que la plupart des feux se situent à des centaines de kilomètres de  Vancouver, la grande région de la métropole de l’ouest canadien, forte de  2,8 millions d’habitants, suffoque sous un brouillard blanc. « C’est très  brumeux dehors, d’habitude nous voyons les montagnes depuis Vancouver, mais  pas du tout en ce moment », a observé Francis Ries, des autorités sanitaires  britanno-colombiennes. De fait, la qualité de l’air de Vancouver est bien pire ces jours-ci que  celle de Pékin, selon les relevés du site aqicn.org, spécialisé dans  l’analyse en temps réel de l’atmosphère. La capitale chinoise, décriée pour  son air vicié, a actuellement un indice « modéré », tandis que la qualité de  l’air de Vancouver, destination choisie par nombre de Chinois nantis  cherchant un mode de vie sain, est jugée « malsaine ». La pollution de l’air est telle que les indices de mesure « ont dépassé les  niveaux d’alerte » depuis huit jours, a souligné M. Ries à l’AFP. Les enfants, les personnes âgées, les personnes souffrant de diabète, ou  ayant des difficultés respiratoires ou cardiaques sont donc priées de  rester confinées, a-t-il souligné. Des vents venus de l’océan Pacifique pourraient se faire sentir à partir  de jeudi et aider à dissiper peu à peu ce lourd nuage, selon les services  météorologiques canadiens. Ces derniers jours, les vents soufflant d’ouest en est ont poussé cette  brume chargée de particules fines jusqu’à Winnipeg, à quelque 2.500 km de  Vancouver, selon des témoins. L’armée canadienne a déployé quelque 300 soldats pour combattre les  incendies dans le centre et le nord de la Colombie-Britannique, a indiqué  mardi le ministre de la Défense Harjit Sajjan, en visite dans la ville de  Prince George aux côtés du Premier ministre provincial, John Horgan. Pointant le changement climatique et un été 2017 qui avait connu déjà un  nombre record de feux de forêts, M. Horgan a averti en conférence de  presse: « Nous sommes tous inquiets que ceci puisse être la nouvelle  norme ».