Finale de la 32e Coupe d’Afrique des nations:  Alger en « feu » fête la deuxième étoile continentale des « Verts » 

0
251

 

Les Algérois ont envahi vendredi soir les rues de la capitale pour fêter ensemble la victoire de l’équipe nationale de  football en finale de la 32e Coupe d’Afrique des nations (CAN-2019) en Egypte aux dépens du Sénégal (1-0).

Après vingt-neuf ans d’attente, le Onze national a décroché le deuxième  sacre continental de son histoire, grâce à l’unique but de la rencontre marqué par Baghdad Bounedjah à la 2e minute de jeu. Le coup de sifflet final de la rencontre proclamé par l’arbitre  camerounais Alioum Néant a été une véritable délivrance pour des dizaines de milliers de supporters, sortis spontanément manifester leur joie, après un match stressant. Des cortèges de voitures drapées aux couleurs de  l’emblème national ont ainsi sillonné les rues de la capitale à coups de klaxons. Plusieurs familles algériennes ont choisi le temple olympique du 5-Juillet, où un écran géant a été installé, pour suivre les débats et encourager les « Verts ». A l’ouverture du score et au coup de sifflet final,  c’était le délire total dans un stade plein comme un œuf. Le calme dans lequel étaient plongés les quartiers d’Alger a laissé place à une liesse ayant illuminé la capitale en cette soirée estivale. Les « One, two, three, viva l’Algérie », « Championné, Championné », « Had el aame la coupe lina » (Cette année la coupe est à nous), entremêlés de you-you  stridents, fusaient de partout dans une atmosphère qui en dit long sur la joie de tout un peuple. Enveloppés de l’emblème national et coiffés de chapeaux aux couleurs vert, rouge et blanc, jeunes et moins jeunes ont sillonné, à pied, en voiture ou en scooter, les différents quartiers et communes de la capitale, où il y avait foule. D’El-Madania à Bab El-Oued, en passant par Belouizdad et la Place des  Martyrs, les mêmes scènes de joie sont observées. Toutes les expressions de joie ont été étalées. Les couleurs vert, rouge et blanc ont dominé le décor. La nuit a été sera longue à Alger qui a retrouvé cette joie et cette magie procurées par le football. Une ambiance qui n’a pas manqué de raviver les souvenirs forts agréables des triomphes et autres épopées sportives algériennes.

Abdelkader Bensalah de retour à Alger 

Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a assisté à la finale de la 32e Coupe d’Afrique des nations de football  (CAN-2019) entre l’Algérie et le Sénégal, vendredi au stade international du Caire. M. Bensalah a suivi la rencontre aux côtés notamment du président égyptien  Abdel Fattah al-Sissi et des patrons de la Fédération internationale de football (FIFA) Gianni Infantino et de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad. Le chef de l’Etat avait assisté plus tôt à la cérémonie de clôture de la CAN-2019 qui avait duré près de 20 minutes, en présence de plus de 15.000 supporters algériens. Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a regagné Alger samedi matin en provenance du Caire et était accompagné du ministre des Affaires Etrangères, Sabri  Boukadoum. Lors de sa visite au Caire, M. Bensalah a assisté aux côtés du Premier ministre égyptien, Mostapha Medoubli, à la finale de la CAN-2019 qui a consacré la sélection algérienne pour la deuxième fois de son histoire, après sa victoire devant le Sénégal (1-0). Il a été également reçu, jeudi au Palais présidentiel au Caire, par le président de la République arabe d’Egypte, Abdel Fattah al-Sissi. Durant la rencontre qui s’est déroulée en présence du ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri et de son homologue algérien, Sabri  Boukadoum, ainsi que de l’ambassadeur d’Algérie en Egypte, les deux parties ont exprimé leur « grande satisfaction de la nature privilégiée et exceptionnelle des relations bilatérales, enracinées dans l’histoire de la lutte commune ». Plusieurs questions régionales et internationales d’intérêt commun ont été passées en revue, outre les moyens de promotion de la solidarité arabe pour faire face aux défis actuels. A l’occasion de la finale de la CAN-2019, le chef de l’Etat a également rendu visite à la sélection algérienne à son lieu de résidence au Caire,  félicitant joueurs et staff technique pour le parcours exceptionnel et l’esprit de combativité qui a caractérisé ce groupe depuis le début du tournoi. Les joueurs, pour leur part, ont énormément apprécié la visite de M. Bensalah, l’assurant de tout faire pour être à la hauteur de la confiance placée en eux et procurer par la même occasion la joie au peuple algérien.  

Les supporters de l’équipe nationale en force au Caire  

Les supporters algériens en déplacement au Caire dans la nuit de jeudi à vendredi ont souhaité un retour victorieux à la sélection nationale au pays, et ce au milieu d’un climat de joie à  l’Aéroport international Houari Boumediene et tout au long de leur vol vers l’Egypte pour le compte de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019) entre l’Algérie et le Sénégal prévue vendredi soir au stade  international du Caire à 20:00. Plus tôt dans l’après midi, nombre de supporters s’étaient regroupés au hall de l’Aéroport international Houari Boumediene pour un déplacement vers la capitale égyptienne, scandant des slogans et des chants glorifiant les  coéquipiers du joueur Youcef Belaili. Cependant, l’opération a enregistré quelque dysfonctionnements de la part de Touring club, chargé du transport des supporters ainsi que des compagnies aériennes Air Algérie et Tassili Airlines, en ce que plusieurs d’entre eux dont la plupart venu des wilayas intérieures se sont vus priver  de la possibilité de voyager faute de places et en raison des vols retardés. Interrogés par l’APS, certains supporters ont exprimé leur ras-le-bol pour ne pas avoir obtenu de places parmi les vols en dépit des billets et des visas d’entrée aux territoires égyptiens qu’ils ont achetés. Houari et Nabil ont déploré la gestion des responsables chargés de cette  opération, déclarant que « nous nous sommes déplacés de Oran à Alger avec un billet d’avion que nous avions acheté pour un montant de six millions de centimes, mais là nous attendons qu’on nous assure des avions pour nous transporter avec nos propres deniers et tout ça pour encourager et soutenir l’équipe et rentrer avec le trophée ». Un Conseil interministériel, présidé par le Premier ministre, Noureddine  Bedoui, avait décidé de mobiliser vingt-huit (28) avions pour transporter, dans la nuit de jeudi à vendredi, quelque 4.800 supporters vers le Caire pour encourager l’équipe nationale de football à l’occasion de la finale de la Coupe d’Afrique des nations. Neuf avions de transport militaire ont été également mobilisés par le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire (ANP), pour transporter quelque 870 supporters algériens à partir de 9 wilayas du Sud à savoir Tamanrasset,  Illizi, Biskra, Adrar, Tindouf, Ouargla, Bachar, El Oued et Ghardaïa. Durant le vol qui avait décollé vers 01:30, les supporters n’avaient pas pu retenir leur voix en scandant des chants et des slogans tels que « One Two Three Viva l’Algérie ». « Nous partons au Caire pour obtenir la Coupe quelles qu’en soient les circonstances », avaient-ils scandé, exprimant en outre leur entière confiance en la capacité des coéquipiers du capitaine Riad Mahrez pour vaincre la sélection sénégalaise. Entonnant des slogans à la gloire de la sélection nationale, dans une  ambiance festive à laquelle s’étaient mêlés les membres de l’équipage, les supporteurs algériens ont dit avoir pleinement confiance en les performances des « Fennecs » qui reviendront avec la Coupe. Arrivés vers 5 heures du matin (heure d’Egypte) à l’aéroport international du Caire, le pilote et les membres d’équipage se sont joint aux supporteurs pour encourager l’équipe nationale par des chants sportifs, souhaitant voir « les Verts » revenir sacrés Champions d’Afrique, après le match de la finale qui sera disputé vendredi soir au Caire. A leur grande surprise, les supporteurs algériens ont été salués par des  citoyens égyptiens dans les principales artères de la capitale égyptienne. Près de 10 000 supporteurs algériens ont assisté, vendredi, au stade international du Caire, en plus de la délégation officielle

Ahsene Saaid