Flambée des prix des produits de large consommation: La psychose du coronavirus s’empare des citoyens

0
145

Les produits de large consommation ont connu ces dernières 48 heures une flambée sans précédent, portée par la psychose qui s’est emparée des citoyens suite à la propagation du coronavirus.

En dépit des assurances données par les plus hautes autorités du pays quant à la disponibilité des produits de première nécessité, les citoyens se sont rués vers les commerces et les grandes surfaces pour s’approvisionner et se mettre à l’abri de toute éventualité. A ce titre, les prix ont connu une hausse vertigineuse, alors que le ministre du Commerce, Kamel Rezzig a supervisé l’installation d’une commission de veille et de suivi du développement et des répercussions du Coronavirus sur le secteur du commerce qui a pour mission le suivi minutieux des conditions d’approvisionnement des citoyens en produits de large consommation à travers tout le territoire national. La commission est chargée de prévoir et d’anticiper les cas pouvant induire une perturbation de l’approvisionnement du marché, de prendre en charge toutes les dispositions et de mettre en place tous les mécanismes à même d’assurer un approvisionnement normal des citoyens. Cette commission a également pour mission de proposer les mesures d’urgence en cette conjoncture pour stabiliser le marché, exploiter et analyser les éléments d’information contenus dans les rapports quotidiens émanant des différentes directions régionales du commerce sur le développement quotidien de la situation sur les marchés dans les wilayas concernées et y relevant, et ce sous la supervision du ministre du Commerce qui présidera une réunion quotidienne de cette commission. De son côté, l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) a rassuré les citoyens de la poursuite de l’approvisionnement du marché en produits de large consommation, appelant les commerçants à ne pas augmenter les prix et les citoyens à rationaliser leur consommation. L’UGCAA a appelé les commerçants «à être solidaire entre eux et avec le peuple, à ne pas augmenter les prix et à assurer les services nécessaires», exhortant les citoyens à «rationnaliser leur consommation» et à ne pas «se ruer» sur les marchandises. L’appel lancé par l’UGCAA intervient sur fond de la ruée de certains citoyens sur les produits de large consommation en raison des craintes de la propagation du Coronavirus. L’Algérie a enregistré jusqu’à maintenant 54 cas dont 4 décès. L’UGCAA a exhorté les commerçants à respecter toutes les mesures préventives décidées par le Gouvernement pour freiner le développement du Coronavirus, se disant satisfaite des décisions conservatoires et préventives du Président de la République. L’Union a lancé «un appel à tous les commerçants et artisans algériens pour se mobiliser, faire preuve de vigilance et suivre les règles de sécurité en vue d’éviter toute contamination éventuelle». Elle a également appelé à se distancer des rassemblements et à respecter les règles d’hygiène lors de l’exercice de l’activité commerciale. Pour rappel, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a affirmé, mardi dans un discours à la nation sur la conjoncture actuelle que traverse le pays que la pandémie relevait de «la sécurité sanitaire nationale», ajoutant que l’Etat est pleinement conscient du caractère sensible de la conjoncture et soucieux du respect des libertés et des droits, et tout autant responsable de la protection des personnes et des biens.»Je voudrais vous rassurer que l’Etat demeure fort, pleinement conscient du caractère sensible de la conjoncture, à l’écoute des préoccupations des citoyens, soucieux du respect des libertés et des droits, et tout autant responsable de la protection des personnes et des biens», a souligné le Président Tebboune. «L’Etat est responsable de la protection des personnes et des biens, y compris la protection sanitaire et la garantie des soins médicaux aux citoyens, considérant que la pandémie relève de la sécurité sanitaire nationale, même si cela impliquerait la restriction temporaire de certaines libertés, la vie humaine étant au-dessus de toute autre considération», a ajouté le Président de la République. «Je vous avais promis sincérité et honnêteté, et voilà aujourd’hui que je tiens ma promesse. Les cadres loyaux de l’Etat et des Algériens consciencieux sont parvenus, jusque-là, à contenir le niveau de propagation de la pandémie au stade II selon les standards de l’OMS. Même si cette pandémie venait à passer au stade III vous devez savoir que nous avons pris toutes les mesures nécessaires», a-t-il soutenu. «Nos capacités opérationnelles sont intactes et non encore exploitées, au niveau de l’Armée nationale populaire (ANP), mais aussi au niveau de la sûreté nationale, les espaces économiques à l’instar des foires pouvant être aménagés en centres d’isolement, au même titre que les édifices et les structures publics», a-t-il poursuivi. Citant les moyens disponibles, Tebboune a fait état de «1.550.000 masques de différents types, parallèlement à l’acquisition en cours de 54 millions de masques supplémentaires», outre «6.000 tests de dépistage et 15.000 autres en cours d’acquisition«. Le Président de la République a affirmé la disponibilité de «plus de 2.500 lits de réanimation sont disponibles», un nombre appelé à augmenter en cas de nécessité pour atteindre 6.000 lits avec la garantie de 5.000 respirateurs artificiels «Cependant, l‘Etat ne saurait, à lui seul, endiguer la propagation de cette pandémie, si le citoyen ne s’acquitte pas de son devoir de se protéger et ne se conforme pas scrupuleusement aux règles d’hygiène et aux mesures préventives, prises par le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière en collaboration avec la Commission nationale présidée par le Premier ministre et regroupant tous les départements ministériels concernés et les services de sécurité», ajoute le Président de la République. «Les efforts de l’Etat demeureront limités sans la solidarité, la discipline et la compréhension des citoyens, notamment le signalement des cas suspects pour que ces derniers ne contaminent pas leurs proches, voire les passants dans la rue», souligne Tebboune.»En effet, la pandémie est source d’inquiétude pour nous tous, car impactant notre mode de vie, nos relations et nos déplacements, mais touche particulièrement les mères travailleuses qui pâtissent de la fermeture des crèches et garderies», a-t-il indiqué, ajoutant «je vous rassure, l’heure n’est pas à l’alarmisme, ni à la peur, la situation est sous contrôle et tous les organes de l’Etat sont en état d’alerte maximale pour faire face à tout imprévu». Par ailleurs, le Président Tebboune a affirmé qu’»il n’est point nécessaire de se ruer sur les commerces pour acquérir et stocker les produits alimentaires. Il ne faut pas non plus croire les fakenews, ni les rumeurs tendancieuses, c’est pourquoi j’ai donné des instructions pour dénoncer les spéculateurs et les auteurs des de ces rumeurs pour les traduire en justice». Je voudrais dire toute ma gratitude et adresser mes remerciements aux fonctionnaires du secteur de la santé, aux éléments de la sûreté nationale et de la protection civile et aux citoyens bénévoles et associations civiles contribuant à la lutte contre la pandémie et à la prise en charge des personnes atteintes», poursuit le Président de la République.

  1. Benslimane