FLN: Le parti a présenté 183 femmes pour les législatives

0
970
Photo L'Echo d'Algérie@

La femme algérienne occupe une place de choix dans listes électorales du FLN, notamment depuis que le Président Abdelaziz Bouteflika a introduit le système des quotas dans toutes les échéances électorales. Le Front de Libération nationale de par son histoire a toujours associé pleinement la femme depuis le combat libérateur pour le recouvrement de l’indépendance nationale et considère dans ses règlements que la femme et égale à l’homme. Le secrétaire général du Front de Libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbes, a affirmé, dimanche à Skikda, que son parti avait présenté les candidatures de183 femmes pour les législatives du 4 mai prochain. Animant au palais de la culture un meeting, Ould Abbes a souligné que «ce chiffre est un record et reflète la résolution de sa formation politique à donner à la femme sa place dans la représentation populaire au sein des institutions élues». «Des moudjahidine, des agriculteurs, mais aussi 70% de diplômés universitaires figurent sur les listes» des candidats du FLN, «les meilleurs pour l’Algérie», a ajouté Ould Abbes. Appelant ses candidats à «convaincre les citoyens par le dialogue», le SG du FLN a attesté que «Abdelaziz Bouteflika est le président de tous les Algériens et du FLN qui lui demeurera fidèle» rappelant que «Bouteflika a sauvé l’Algérie sur le plan sécuritaire par la politique de la Concorde civile et de la Réconciliation nationale et a jeté les bases de la bonne gouvernance». Ould Abbes a, en outre, indiqué que la génération de Novembre s’éteindra et «il faut remettre le flambeau aux jeunes à condition qu’ils aient les mains propres pour préserver l’intégrité du territoire national et l’union du peuple algérien et qu’ils soient à la hauteur de la responsabilité». Le responsable du FLN a rendu hommage à l’occasion aux grands hommes de la wilaya de Skikda dont Ali Kafi, Abderrezak Bouhara, Brahim Chibout et Ali Mendjeli, estimant que les partis politiques se devaient de se respecter mutuellement et d’éviter la «politique infructueuse de l’invective». Ould Abbes a clôturé son intervention en appelant le peuple à voter en faveur des listes du FLN «par fidélité aux chouhada et aux moudjahidine».