Formation au profit des enseignants: Pour opérer le perfectionnement pédagogique au sein de l’école

0
791

L’amélioration du secteur de l’Education nationale s’articule sur plusieurs points. Ces derniers ont été listés par le département Benghebrit en vue d’atteindre la réforme et le perfectionnement pédagogiques voulus. Quelques mois nous séparent de la prochaine rentrée scolaire et les activités portant amélioration du secteur battent leur plein. Le défi à relever par le département de Benghebrit consiste en la formation des enseignants. Une action que l’on dit à même d’opérer le perfectionnement pédagogique au sein de l’école. Lors de son déplacement dans la wilaya de Ouargla, au mois de novembre dernier, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit avait fait part de la volonté de son département d’intensifier les sessions de formation pour atteindre l’objectif cité. «Bien que les indices d’amélioration pédagogiques soient visibles dans la classe eu égard aux efforts quotidiens fournis par les enseignants, toutefois, le rattrapage des carences et des déséquilibres relevés dans le secteur ne peut être opéré que par un changement global et la réalisation d’un bond qualitatif, dans une période de pas moins de dix ans», avait-elle dit à ce propos. La ministre procèdera, ce dimanche 19 mars 2017, en présence de l’ambassadeur d’Italie en Algérie, au lancement d’un programme de formation sur «l’amélioration des compétences linguistiques et communicatives des enseignants de la langue italienne». Cette formation entre dans le cadre de la coopération algéro-italienne dans le domaine de l’éducation. Au mois de janvier, la ministre avait procédé au lancement d’une session de formation ayant pour thème «le développement des compétences professionnelles des professeurs» destinée particulièrement aux cadres pédagogiques. Précédemment, «60 000 nouveaux enseignants des trois paliers de l’enseignement (primaire, moyen et secondaire», avaient suivi une formation, dans leurs domaines de spécialité, durant les vacances scolaires d’hiver, en 2016. Ces formations ciblant les enseignants font suite à celles lancées au profit des inspecteurs de l’éducation nationale il y a de cela deux ans. «418 inspecteurs à l’Institut national de formation et de perfectionnement des personnels de l’éducation d’El Harrach» avaient été choisis pour prendre part à la session. Notons que ces cycles de formation se poursuivront pour jusqu’à englober tout le corps éducatif et partant assurer un enseignement de qualité aux élèves.