Forum économique islamique mondial: Bouchouareb plaide la bonne cause de l’économie algérienne

0
284

S’exprimant lors des travaux de la 12e édition du Forum économique islamique mondial (WIEF) qui s’est tenu, du 2 au 4 août, à Jakarta (Indonésie), le ministre de l’Industrie et des Mines a exhorté les entreprises internationales parmi les 2500 participants à ce rendez-vous à «s’intéresser» de près à la destination Algérie et ses opportunités et profité de cet espace pour faire la promotion de l’économie algérienne.

Abdeslam Bouchouareb qui a plaidé au passage pour le «renforcement» de la coopération économique entre les pays islamiques pour la hisser au niveau de partenariat «véritablement stratégique» a souhaité partager les dernières «évolutions» intervenues en Algérie en s’attardant, notamment sur la révision de la Constitution et ses «nouveautés» en matière économique, a-t-on appris via un communiqué de presse de la cellule de communication du ministère de l’Industrie et des Mines. Il a ainsi fait les éloges du nouveau modèle de croissance économique, du nouveau code de promotion des investissements ou encore de la nouvelle loi sur la normalisation. Le ministre a évoqué en outre l’importance de saisir les «opportunités» offertes par le marché des produits «Hallal» dont un règlement technique est en cours de préparation ainsi que l’industrie «Hallal», la finance islamique et d’autres questions. «En présence de la volonté commune, du cadre adéquat et de la confiance, nous étions en mesure d’aller très vite vers des partenariats de taille importante et mutuellement bénéfiques.

Un partenariat qui est l’exemple même de la capacité des firmes appartenant à notre espace à travailler ensemble», a-t-il indiqué en citant l’exemple des derniers contrats signés à Alger entre des groupes algériens et indonésien pour l’exploitation et la valorisation du phosphate.

«S’il n’était plus indispensable de rappeler les liens qui nous unissent, il est, par contre, de la plus haute nécessité d’y investir toutes nos énergies pour provoquer le saut qualitatif et quantitatif dans les relations économiques entre pays islamiques pour les hisser au rang de partenariat véritablement stratégique, en mesure d’apporter des réponses aux pays islamiques pour dépasser la crise actuelle», a noté Bouchouareb.

Il est à noter qu’en 2015, la balance commerciale entre les deux pays s’est élevée à plus de 456 millions USD. Une volonté commune de relancer la commission mixte algéro-indonésienne

Le ministre de l’Industrie et des Mines a au cours de son séjour dans la capitale indonésienne des entretiens avec la ministre indonésienne des Affaires étrangères, Mme Retno Marsudi, avec laquelle, il a abordé les questions de développement des relations de solidarité, d’amitié et de coopération et souligné la volonté «commune» de «rehausser» le niveau des relations économiques à celui des «excellentes» relations politiques.

A cet égard, les deux ministres ont souligné l’impérieuse nécessité de réactiver la Commission mixte de coopération algéro-indonésienne à l’effet d’impulser une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale.

Parmi les domaines de coopération intéressant les deux parties, il y a le commerce, l’investissement, notamment dans les filières industrielles et minières, et le tourisme. En outre, Bouchouareb s’est entretenu avec Mme Sri Mulyani Indrawati, ministre indonésienne des Finances et avec laquelle, il a partagé les grandes lignes de la politique algérienne visant à «rationaliser» les dépenses publiques ainsi que le nouveau modèle de croissance.

«Les discussions ont aussi porté sur les efforts déployés par le ministère de l’Industrie et des Mines pour l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale à travers la promulgation de la loi 16-04 du 19 juin 2016 relative à la normalisation, notamment l’introduction de la certification «Hallal», un domaine où l’Indonésie est un précurseur», lit-on dans le communiqué. Les deux parties ont abordé également les questions liées à la finance islamique.

Intense activité en marge du WIEF

En marge de sa participation aux travaux du 12e WIEF, le ministre de l’Industrie et des Mines a eu une intense activité entamée par une audience accordée par le président de la République d’Indonésie, Joko Widodo, à qui il a transmis les salutations «les plus fraternelles» de son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika.

A cette occasion, Bouchouareb a souligné «l’excellence» des relations politiques qui remontent au soutien de l’Indonésie à la guerre de Libération nationale avant de souligner la «disponibilité» de l’Algérie à œuvrer à les traduire «davantage» dans la sphère économique à travers le renforcement du partenariat bilatéral.

En outre, il a été reçu le président de la République du Tadjikistan à qui il a également transmis toutes les amitiés et les salutations de notre chef de l’Etat.