Front de l’Algérie:  Djamel Benabdeslam  plaide pour une représentativité « équilibrée » dans  l’Instance de dialogue et de médiation

0
71

 

 Le président du Front de l’Algérie  nouvelle, Djamel Benabdeslam, a appelé samedi à Sidi bel Abbes à une  représentativité « équilibrée » au niveau de l’Instance nationale de dialogue  et de médiation en « s’ouvrant davantage sur les différentes tendances idéologiques ».

S’exprimant lors d’un meeting regroupant des militants de son parti, M.  Benabdeslam a souligné que son parti « qui avait anticipé l’appel au dialogue », s’oppose à la composante et à la prestation de ce panel national, appelé à « s’ouvrir davantage sur les différentes opinions  idéologiques », selon lui. « Nous étions parmi ceux qui ont proposé l’établissement d’une instance de médiation, mais il se trouve que ce comité de dialogue et de médiation souffre de certaines imperfections, notamment en termes de représentativité  et le nombre exorbitant des participants », a-t-il regretté. Le panel du dialogue et de médiation « manque d’équilibre en matière de représentativité », a estimé M.Benabdeslam, ajoutant que son parti s’attendait à « l’implication de personnalités nationales, connues par leur  crédibilité, neutralité et de sagesse, mais plusieurs noms retenus n’étaient pas à la hauteur des aspirations ». Le président du Front de l’Algérie nouvelle a jugé « nécessaire que le panel revoit sa méthode et son mode de travail, de manière à pouvoir acquérir une véritable crédibilité auprès du peuple algérien, des partis  politiques et des différentes couches sociales ». 

A.M