Gaïd Salah réaffirme les engagements de l’Armée :Toutes les garanties seront assurées pour une participation massive à l’élection

0
171

Le chef d’état-major de l’ANP vient, une fois de plus, réaffirmer les engagements de l’institution militaire par rapport à la tenue de l’élection présidentielle prévue le 12 décembre prochain.

En visite de travail à la 6ème Région militaire, Gaïd Salah s’est dit « entièrement convaincu que le peuple algérien qui vénère sa patrie et qui est conscient des défis auxquels l’Algérie est confrontée, prendra le dessus et aura le dernier mot pour faire basculer les résultats de ces défis en faveur de l’Algérie ».

Le peuple algérien, dira-t-il encore, « saura certainement comment gagner le pari de cette importante échéance nationale, à travers la participation massive de toutes les franges populaires pour s’acquitter de leur droit, voire de leur devoir national ».

Dans ce sillage, le chef d’état-major a tenu à souligner l’attachement de l’ANP et son souci permanent à « s’acquitter de son devoir national envers la nation et le peuple, conformément aux missions constitutionnelles qui lui sont dévolues, et qui lui dictent l’impératif d’entreprendre, en cette phase cruciale, toutes les mesures relatives à la sécurité des citoyens et de leur assurer toutes les garanties pour une participation massive et efficiente aux élections présidentielles, en toute liberté et transparence ».

Il ajoutera que « la majorité écrasante du peuple algérien veut, en effet, sortir le plus tôt possible de la situation actuelle et espère la tenue des présidentielles dans les délais impartis ».

Pour le Général de corps d’Armée, « le peuple algérien, très conscient de tout ce qui entoure son pays et possédant une grande capacité d’analyse des origines et des dessous des évènements sur le plan national, régional et même international, considère que l’organisation des élections et le recours aux urnes sont la solution idéale, efficace et judicieuse ».

Le peuple algérien, « fier de son histoire nationale séculaire, saura comment déjouer les plans des comploteurs et des sceptiques parmi les résidus de la bande auxquels nous adressons une nouvelle fois un avertissement quant à l’éventuelle tentative de perturber le peuple. Ce vaillant peuple qui aura l’opportunité une fois encore de tracer les contours d’un avenir prometteur pour l’Algérie », a-t-il soutenu.

Le chef d’état-major avait affirmé la veille que toutes les conditions propices à la tenue de l’élection présidentielle dans un climat de confiance et de transparence étaient réunies, à travers la mise en place de l’Autorité nationale indépendante des élections, l’élection de son président et son installation avec ses cinquante membres, qui comptent parmi « les compétences nationales connues pour leur intégrité et leur loyauté ».

Dans ce sens, il a assuré que l’ANP accompagnera cette Autorité et qu’il n’y avait pas lieu, pour quiconque, de « chercher des faux prétextes pour remettre en cause l’intégrité du processus électoral ou l’entraver ».

En effet, les deux lois qui ont été approuvées, « auront un rôle central dans l’organisation du processus électoral et sa réussite, conformément aux revendications populaires. Ces lois feront ainsi office de voies éclairées, qui mèneront vers la réussite escomptée dans ce domaine », a-t-il commenté.

Récemment, Gaïd Salah avait dénoncé des agendas « dictés par des entités hostiles à l’Algérie », et qui « consentent tous les effort tendancieux afin d’entraver la solution constitutionnelle », précisant que ces parties « se retrouvent, lors d’une situation de crise, face à deux options, à savoir, a-t-il dit, « soit accepter le résultat des urnes ou se mettre à l’écart du choix populaire, ce qu’ils n’accepteront jamais ».

Raison pour laquelle, a-t-il souligné, « ils cherchent une troisième alternative aux conséquences inconnues et aux répercussions imprévisibles, car totalement loin de l’intérêt du peuple algérien ».

« Une alternative nihiliste, stérile et sans perspective », qui expose, selon le chef d’état-major de l’Armée, « la sécurité et la stabilité de l’Algérie à d' »innombrables périls. Des périls auxquels l’Armée nationale populaire fait face avec fermeté, détermination et volonté inflexibles et qu’elle affronte de toute sa force, soutenue par la grandeur des missions qui lui sont assignées et la noblesse de ses positions qui s’attachent en permanence à la légalité constitutionnelle et le référentiel novembriste, ainsi qu’au serment solennel qu’elle a prêté à Allah et à l’histoire, envers la patrie et le peuple ».

Le Général de corps d’Armée avait tenu à rassurer le peuple algérien sur « les capacités considérables que possède l’Armée et qu’elle mettra au service de la patrie et du peuple ». « Que le peuple algérien soit entièrement confiant que son armée tiendra parole quelles que soient les circonstances et continuera à l’accompagner à travers tout le territoire national, et tout au long de cette phase sensible jusqu’à permettre la tenue des élections présidentielles dans la sécurité, la paix et la sérénité, n’en déplaise à cette petite horde nuisible, qui a surestimé sa dimension réelle et exagéré son ampleur fictive, tentant avec vanité et obstination de nager contre le courant de l’Algérie, terre et peuple, histoire et valeurs nationales ancestrales, omettant que quiconque nage contre ce courant sera inévitablement emporté par les flots », avait-il mentionné.

Le vice-ministre de la Défense nationale avait, à ce propos, mis l’accent sur la « forte détermination » qui anime l’ANP et qui « émane fondamentalement de sa confiance en Allah Le Tout-Puissant, puis de sa conscience quant à la confiance placée en elle par le peuple algérien fidèle, authentique et héros, qui a prouvé plus d’une fois tout au long de son histoire qu’il est un peuple de miracles, un peuple qui pressent les dangers et les menaces qui guettent sa patrie et sait pertinemment leur faire face, les transcender et mettre en échec les desseins de ses ennemis ». Pour lui, « c’est de cette source populaire abondante » que s’abreuve l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale et c’est de ces nobles valeurs que le Haut commandement de l’Armée puise sa force morale ».