Galatasaray: Les temps sont durs pour Feghouli

0
95

C’est un sale temps qu’est en train de vivre Sofiane Feghouli au sein de son club turc
Galatasaray. Figurez-vous, après cinq journées de championnat, il n’a été aligné que
l’espace de 18 minutes pendant deux apparitions.

Un temps de jeu très limité pour un joueur considéré comme l’un des plus gros salaires du champion de Turquie en titre. Pourtant, avant ce match de la cinquième journée, tout le monde pensait que les choses allaient s’arranger pour le milieu offensif algérien puisque l’entraî- neur Fatih Térim a discuté avec lui et l’a relancé. Cependant, rien de cela ne fut, puisque le joueur de 28 ans a été contraint encore de chauffer le banc de touche sans pour autant qu’il joue la moindre minute dans un match remporté largement par son équipe sur le score de 4-1. Au train où vont les choses, Feghouli regrettait d’avoir resté à Galatasaray, lui, qui avait été annoncé sur la liste des partants au cours du mercato estival. Cette situation peu compréhensible puisque le joueur a été l’un des artisans du titre de son team, commence à inquiéter et l’intéressé et l’entraîneur national, Djamel Belmadi, qui avait rappelé l’ancien Valencien dans l’effectif des Verts contre la Gambie malgré son petit temps de jeu en ce début d’exercice. Pourtant, la presse turque a révélé récemment que l’entraîneur de Galatasaray, Fatih Térim, a déjà eu une discussion avec son joueur et son discours aurait changé puisqu’il lui aurait fait savoir qu’il comptait énormément sur lui pour la suite du parcours. Un discours qui avait consolé Feghouli, auteur d’une excellente entrée en Gambie. C’est dire que la donne semblait avoir changé surtout que le début de saison du champion en titre n’est pas vraiment de grande qualité. Mais c’était compter sans cette dure réalité qu’est en train de vivre Feghouli. Ce dernier misait énormément sur un retour dans le onze de départ afin de démontrer que ses dirigeants se sont trompés sur lui et qu’il pouvait encore beaucoup donner à son équipe notamment grâce à son expérience en Ligue des champions. Il tablait ainsi sur une nouvelle page avec plus d’opportunités de jouer et de rester toujours aussi proche des Verts qu’il vient à peine de retrouver. Selon la presse locale, le coach et durant sa conversation avec Feghouli, mais aussi Belhanda a fait savoir : «Vous n’étiez pas au niveau en début de saison, mais maintenant, assez. Il faut aller de l’avant. Vous pouvez encore beaucoup apporter au club comme au bon vieux temps et je compte sur vous pour rendre les fans heureux.» Un discours somme toute encourageant, sauf que Fetih Terim n’a pas joint l’acte à la parole, du moins pas lors de ce week-end. Bessa N.