General Electric: Ouverture à Alger du 1er centre de formation en Afrique du nord

0
900

 

Le conglomérat américain General Electric a annoncé hier l’ouverture en Algérie de son centre de formation GETLA (General Electric Technical and Leadership Academy), situé au sein de la Tour CMA CGM, dans le quartier d’affaires de Bab Ezzouar (Alger), selon un communiqué de presse dans lequel, il a expliqué les motivations ayant poussé cette entreprise à opter pour une telle démarche. S’étendant sur une surface de plus de 650 m², GETLA est considéré comme le premier centre de formation en Afrique du Nord. L’objectif du lancement de cet établissement : développer les compétences techniques et leadership des employés de GE mais aussi de ses partenaires dans les secteurs de l’énergie tels que Sonelgaz et Sonatrach, et dans le secteur de la santé, public et privé. « Avec un investissement de plus de 4 millions de dollars, ce centre offre des formations de haut niveau afin d’aider les compétences algériennes à faire face aux défis relatifs au nouveau paysage industriel algérien », a révélé General Electric. Le centre dispose de 4 salles de formation ainsi que d’une salle de télé-présence dotée des dernières technologies de vidéoconférence. Les formations délivrées incluent aussi des formations GE Crotonville, l’une des plus importantes universités d’entreprise au monde fondée en 1956 aux Etats-Unis, et centre mondial de formation au leadership de GE. Ces formations permettront, selon notre source, de développer l’esprit de leadership et les compétences techniques des participants grâce au savoir-faire et à l’expertise internationale des formateurs. GETLA se positionne comme étant un centre de référence pour promouvoir les compétences locales en accompagnant davantage les talents et les professionnels dans leur développement.  Touffik Fredj, Président-directeur général de General Electric pour l’Afrique du Nord Ouest a déclaré à cette occasion que « l’ouverture de GETLA est une étape importante dans notre stratégie d’accompagnement des compétences algériennes » et assuré que GE « ambitionne de mettre le meilleur de son savoir-faire et de son expertise au profit des principaux acteurs opérant dans les secteurs clés notamment celui de l’énergie et la santé ». « Notre engagement à long terme dans la formation en Algérie vise à tirer parti de notre réseau mondial et de notre savoir-faire afin de répondre aux besoins en constante évolution de nos partenaires aussi bien dans le secteur public que privé ainsi que de nos employés », a-t-il affirmé. Il faut souligner que depuis de nombreuses années, GE « ne cesse » de multiplier ses efforts et ses initiatives en vue de « contribuer au développement de l’Algérie ». « En effet, en 2013, GE Healthcare a mis à la disposition des professionnels de la santé en Algérie un Centre d’Applications Avancées à Alger, qui a accueilli depuis son ouverture plus de 300 participants et délivré plus de 280 heures de formations. GE a également créé Algesco, un centre de services dédié aux turbomachines, en partenariat avec Sonatrach et Sonelgaz. Ce dernier dispose d’un centre de formation permettant de former jusqu’à 300 professionnels par an. Depuis 2013, plus de 1600 personnes ont été formées, et plus de 600 journées de formations réalisées », a détaillé le communiqué de presse de General Electric.

1600 personnes formées par GE depuis 2013

L’entreprise « s’engage quotidiennement » à « promouvoir les compétences locales et soutenir l’innovation et l’entreprenariat en Algérie » grâce à « ses investissements continus » à destination des jeunes algériens et porteurs de projets. Le groupe américain rappelle à ce propos le concours IDEA (Industrie et Développement de l’Entreprenariat en Algérie) qui a récompensé financièrement 6 PME dans la secteur de production, GE Garages (atelier de prototypage comprenant des imprimantes 3D) qui s’est installé tout récemment à Sylabs, un accélérateur de talent au cœur d’Alger, « l’ExecutiveSchool », un programme d’accompagnement pour jeunes étudiants en partenariat avec l’école Polytechnique et le partenariat avec « Injaz El Djazair ». A noter, pour information, que GE est le groupe industriel numérique « mondial » qui transforme l’industrie grâce à des machines contrôlées par logiciel et des solutions « connectées », « adaptées » et « prédictives ». General Electric s’organise autour d’un échange mondial de « connaissance », le « GE Store » (offre de produits GE), au sein duquel chaque activité partage et a accès aux « mêmes technologies », marchés, structures et « intelligences ». Chaque invention « nourrit » les innovations et les applications dans tous ses secteurs industriels et « fort » de ses collaborateurs, ses services, sa « technologie » et sa « taille », GE produit de « meilleurs » résultats pour ses clients en parlant le langage de l’industrie.