Gestion des crises migratoires :  L’OIM partage l’approche algérienne

0
863

Le représentant de l’Organisation internationale de migration en Algérie (OIM), Pascal Reyntjens,a salué hier à Ghardaïa la parfaite coordination des différents services algériens chargée de l’opération de rapatriement des migrants nigériens.

Le responsable qui assistait pour la première fois à une opération de rapatriement a rappelé qu’il n’est pas la «pour juger mais pour vérifier les informations de diverses sources ». Reyntjens a plaidé pour un plan de développement des relations entre l’OIM et les Etats dans le respect de la souveraineté des pays. Au sujet de sa mission, il a indiqué avoir recueilli des témoignages sur des cas de traite humaine. Prés de 373 migrant qui résidaient à El Oued ont été accueillis dans un centre de transit à Laghouat et au niveau du centre des expositions fraichement inauguré à Ghardaïa ou ils d’une prise en charge médicale et de repas. le nombre total des migrants rapatriés est 424 dont 205 enfants, certains sans parents, et 110 femmes. « Je tiens à saluer le travail accompli, ici en Algérie, par les autorités et les services du CRA en faveur des migrants », avait  déclaré jeudi à Alger le représentant de l’OIM, en marge d’une conférence sur la situation des migrants subsahariens en Algérie. Il a mis en avant, à cette occasion, « les efforts déployés par l’Algérie notamment au niveau de ses frontières partagées avec les pays du Sahel et son engagement très fort et permanent en faveur des populations en détresse ». Il a souligné dans ce contexte l’importance de cette conférence pour « voir plus clair » le travail accompli par les autorités algériennes, et qui devra permettre de mieux collaborer entre l’OIM et le Haut commissariat aux réfugiés (HCR).

Moussa O