Ghana: Au moins trois morts après une série d’explosions touchant des stations-service de la capitale

0
788

Au moins trois personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées par un incendie et une série d’explosions dans des stations-service de la capitale du Ghana, Accra, ont déclaré, dimanche 8 octobre, les services d’urgence. Deux des victimes de l’incident qui s’est produit samedi soir étaient mortes sur les lieux et la troisième à l’hôpital. « En tout, 35 personnes ont été touchées », a ajouté le porte-parole des pompiers. L’incident a été provoqué par un incendie qui s’est déclenché à bord d’un camion transportant du gaz naturel. Le feu s’est ensuite propagé à deux stations-service proches, dont l’une de gaz liquéfié, y entraînant des explosions en série. Pris de panique devant le feu, de nombreux riverains du quartier ont fui leur domicile.

La colère des habitants

La capitale du Ghana avait déjà été le théâtre d’un incendie similaire et d’une explosion dans une station-service en juin 2015 où plus de 150 personnes avaient trouvé la mort. Selon les secours, une personne a perdu la vie en sautant d’un pont. Le ministre adjoint de l’Information a déclaré que 12 camions de pompiers et 200 policiers avaient été déployés sur les lieux. Des réactions de colère ont été exprimées sur les réseaux sociaux, des Ghanéens critiquant la dangerosité des stations-service, dont beaucoup sont situées près d’écoles, hôpitaux et commerces. Une pétition a été adressée au président Nana Akufo-Addo pour exiger une réglementation plus stricte et des inspections. Les pétitionnaires veulent que ces installations soient séparées d’au moins 50 mètres des habitations et 100 mètres des écoles et des hôpitaux.