Grâce aux mesures prises par les pouvoirs publics / La fête de l’Aïd célébrée dans la quiétude et le recueillement

0
466

Grâce aux mesures prises par les autorités publiques et aux différents dispositifs mis en place par les corps de sécurité, les Algériens ont célébré vendredi et samedi la fête de  l’Aïd el-Fitr dans la joie, la quiétude et le recueillement en accomplissant tôt le matin la prière de l’Aïd et en rendant visite aux familles et aux proches sans oublier les malades au niveau des hôpitaux, de même que les personnes âgées et celles en détresse dans les structures d’accueil pour soulager leur douleur et leur solitude.

La prière de l’Aïd a eu lieu à travers toutes les mosquées d’Alger, et les imams n’ont pas manqué de rappeler dans leurs prêches, les valeurs et les enseignements de l’Islam qui incite au pardon, à la solidarité et l’entraide pour continuer dans le sens de la foi, la dévotion, la solidarité et de l’attachement aux bonnes valeurs observées durant le mois sacré de Ramadhan. A cette occasion, une délégation ministérielle a rendu visite vendredi matin aux enfants malades de l’hôpital Djilali Belkhenchir (Birtraria) à El Biar et les pensionnaires du centre  des personnes sans abri à Dely Brahim (Alger). Composée du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, de la ministre de Solidarité nationale, de la Famille et des Conditions de la femme, Ghania Eddalia, du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, outre le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh et des élus locaux, la délégation a rendu visite aux enfants malades de l’hôpital et les pensionnaires du centre des sans abri, leur offrant des cadeaux en signe de solidarité en cette occasion religieuse. En marge de la cérémonie qui a eu lieu au centre des sans abri de Dely Brahim, M. Bedoui a appelé le peuple algérien à profiter de cette occasion religieuse pour favoriser les valeurs de la solidarité, de la paix et de la sérénité consacrées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans le but de relever tous les défis. A cette occasion, le ministre de l’Intérieur a salué l’ensemble des corps sécuritaires qui veillent sur la protection des frontières et la sécurité du pays et à garantir la quiétude du citoyen à travers le territoire national, dont les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), de la Gendarmerie nationale, de la Sûreté nationale et de la protection civile, mettant en avant l’élan de solidarité » des citoyens ayant accompagné les différentes franges nécessiteuses durant le mois sacré et l’Aid El Fitr. Pour sa part, Mme. Eddalia a précisé que cette visite s’inscrit dans le cadre de l’action de solidarité initiée par le gouvernement, soulignant que c’est un message fort illustrant la solidarité du gouvernement avec toutes les franges de la société. Elle a également appelé à « la consolidation des valeurs de la solidarité et de la cohésion sociale. De son côté, M. Hasbellaoui a salué les efforts consentis par l’ensemble des membres du corps médical veillant sur les différentes structures de santé. En outre, près de 50. 000 commerçants ont été réquisitionnés afin d’assurer aux consommateurs un approvisionnement régulier en produits alimentaires et services de large consommation durant cette fête. A cet effet, 2.277 agents de contrôle ont été affectés à travers l’ensemble du territoire national pour le suivi de la mise en œuvre de ce programme des permanences. Rappelant l’adhésion habituelle des commerçants en vue d’assurer l’approvisionnement de la population durant les fêtes nationales et religieuses, le ministère du Commerce avait appelé les commerçants réquisitionnés à contribuer massivement à la réussite de cette opération. L`application de la permanence des commerçants pendant les fêtes légales nationales et religieuses a commencé en 2012 suite à l`amendement de la loi 04-08 fixant les conditions de l`exercice des activités commerciales, par l`introduction d`une disposition obligeant les commerçants à assurer une permanence durant ces fêtes. Cette fête religieuse a été, par ailleurs, mise à profit par les fidèles qui font preuve de leur générosité envers les nécessiteux, déboursant la zakat el Fitr avant la prière de l’Aïd, sa somme a été fixée cette année à 120 DA par personne. En outre, comme à chaque Aïd, les familles ont échangé les visites, en apportant des gâteaux préparés à l’occasion, et souvent, accompagnées par les enfants tous vêtus d’habits neufs, et dont la plupart, avaient les mains ornées de henné, une tradition qui n’est pas prête de disparaître de la société. Dans les quartiers et les rues d’Alger, des enfants sont sortis s’amuser, jouer et répandre leur chahut qui a apporté à cette journée une touche d’innocence angélique. De leur côté, des familles ayant un des leurs hospitalisé ont saisi l’occasion de cette journée exceptionnelle pour lui rendre visite. L’Aïd est aussi l’occasion propice pour les familles de se rappeler les proches défunts, et se recueillir devant leurs tombes aux cimetières où, à l’entrée, des vendeurs de fleurs leur proposent différentes espèces, une tradition ne faisant pas, jadis, partie des coutumes de la société. La capitale s’est également réveillée toute propre après le passage des agents de Netcom qui ont été mobilisés pour la circonstance afin de permettre aux Algérois de passer la fête dans une ambiance d’hygiène, après le ramassage des ordures ménagères. La société des gares routières a, pour sa part élaboré un programme spécial en programmant davantage de navettes afin de permettre à tout le monde de se déplacer facilement de et vers la capitale. Pour sa part, l’établissement public de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) a mise en place un programme spécial pour ses dessertes à l’occasion de l’Aïd el-Fitr. Ainsi, des dessertes spéciales pour les visites des cimetières de la capitale sont programmées à partir de plusieurs stations. Les stations-services de Naftal étaient aussi ouvertes pour assurer aux citoyens l’approvisionnement en carburant en dépit d’une tension particulière sur le carburant la veille de cette fête.

Benslimane