Grande mosquée d’Alger: «Les travaux avancent conformément aux délais fixés»,selon Temmar

0
558

 Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de  la Ville, Abdelwahid Temmar a affirmé, samedi à Alger, que les travaux de  réalisation de la Grande mosquée d’Alger avançaient « à un rythme  respectable », conformément au calendrier et aux délais fixés. Lors d’une visite d’inspection des chantiers de la mosquée, en compagnie  du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, et du  ministre palestinien des affaires religieuses et des Wakfs, M. Youssef  Adeis, M. Temmar a indiqué , que le rythme des  travaux de réalisation respecte et se conforme au calendrier et aux délais  fixés, le qualifiant de « respectable ».

Le ministre palestinien a exprimé son admiration quant à cette mosquée,  qui représente, a-t-il dit, « un édifice religieux gigantesque » qui vient  enrichir l’histoire de l’Algérie et qui compte des monuments reflétant  l’histoire de la nation arabo-musulmane, affirmant que sa visite sur la  terrain des chantiers du projet lui a permis de découvrir la beauté de la  mosquée qui l’a qualifiée d’œuvre d’art architecturale ». « J’ai relevé en compagnie des autres ministres, le respect rigoureux du  calendrier lié à la cadence des travaux », a soutenu M. Aissa, ajoutant que  « les préparatifs complémentaires incombent au ministère de l’Habitat qui  respecte les délais, ce qui permettra d’accomplir les autres missions  complémentaires relevant des autres départements ministériels, censées  conférer une dynamique religieuse, touristique, culturelle et scientifique  à cet édifice. A noter qu’il a été procédé à l’installation du lustre principal au milieu  de la salle de prières et qui est située sous 8 projecteurs, relié au  plafond par 30 câbles métalliques, en sus de l’installation de 89 petits  lustres répartis à travers toute la mosquée. La décoration du Mihrab est en cours de parachèvement, tandis que la  réception de la salle de prière est prévue pour le 15 de ce mois.  Il a été procédé, en outre, au parachèvement des travaux de dallage au  niveau des étages du minaret, et à la réalisation des bassins, des  fontaines (16 bassins et 10 fontaines réalisées avec une architecture  islamique) et du plan du jardin extérieur de la mosquée.   Au niveau des étages du minaret, les travaux portent actuellement sur la  valorisation de cette structure avec, notamment, des salles d’exposition,  des centres d’études et de traduction devant permettre aux visiteurs  étrangers de s’informer facilement sur cet édifice architectural islamique.  Réalisée sur une superficie de  27 hectares, la Grande mosquée d’Alger  compte une salle de prière d’une superficie de 20.000 M2, un minaret long  de 267 M, une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran, ainsi  que des jardins, un parking, des blocs administratifs et des postes de  protection civile et de sûreté et des espaces de restauration. Dans la partie sud du site est prévu un centre culturel composé d`une  grande bibliothèque, de salles de cinéma et de conférence pouvant  accueillir 1.500 participants. La bibliothèque a, quant elle, une capacité d’accueil de 3500 personnes et  compte un million de livre. Le centre culturel peut accueillir 3000  personnes, la maison du Coran 300 étudiants et le parking automobile 4.000  véhicules.   Concernant les deux niveaux du sous-sol comportant des systèmes  antisismiques (qui permettront d’atténuer la puissance d’un séisme de 2,5 à  4 fois), leur réalisation est achevée à 100%.   Lancé début 2012, le projet de réalisation de la Grande mosquée d`Alger, a  été confié à l`Entreprise chinoise « CSCEC ».   La grande mosquée d’Alger qui sera livrée fin 2018, est la plus grande  mosquée d’Afrique et la troisième plus grande au monde après Masdjid  Al-Haram de la Mecque et Masdjid Al-Nabawi de Médine.