Habba El-Okbi évoque des élections présidentielles le 4 juillet prochain: Le ridicule ne tue pas  

0
159

Au moment ou les 43 millions d’algériens  rejettent de toutes leurs forces le Secrétaire général de la Présidence de la  République, M. Habba El-Okbi a affirmé, que les  consultations lancées par le Chef de l’Etat avec les partis politiques et  les personnalités nationales « se poursuivront » jusqu’à l’élection  présidentielle qui « se tiendra dans les délais constitutionnels », le 4  juillet prochain. La prochaine élection présidentielle, fixée au 4 juillet prochain, tel  qu’annoncé par le Chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, « est consacrée dans  la Constitution », a déclaré le SG de la Présidence, en marge de la  rencontre de concertation tenue au Palais des Nations (Club des Pins-Alger)  sur les mécanismes de création d’une instance nationale indépendante  chargée de la préparation et de l’organisation des élections. Concernant la rencontre de concertation, M. Habba El-Okbi a indiqué que  « les consultations engagées par le Chef de l’Etat avec les partis  politiques et les personnalités nationales se poursuivront, car il s’agit  de l’avenir du pays et de l’organisation d’élections libres et  transparentes », ajoutant que ces consultations visent à « asseoir la  démocratie, à organiser des élections libres et transparentes et à  instaurer un nouveau régime politique ». Répondant à une question relative aux partis qui ont boycotté cette  rencontre, M. El-Okbi a fait savoir que la Présidence « a invité tout le  monde aux consultations sur une question d’une extrême importance »,  estimant que l’opposition « a sa propre logique ».

T.M