Habitat: Un nouveau programme d’un million de logements pour la période 2020-2024

0
86

Le plan d’action du secteur de l’Habitat, présenté, avant-hier, en Conseil des ministres sous la présidence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, prévoit l’engagement d’un nouveau programme d’ un million de logements pour la période 2020-2024.

Ce plan présenté par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri, prévoit, notamment, «l’intensification de la production de logements par une mobilisation et une orientation efficace des ressources financières, la finalisation du programme en cours, l’engagement d’un nouveau programme d’un million de logements pour la période 2020-2024, tous segments confondus et la livraison à l’horizon 2024 de 1,5 million de logements», selon le communiqué du Conseil. Il est notamment prévu la révision de la loi sur l’aménagement et l’urbanisme et la politique de la ville, la dynamisation de la fonction de contrôle en matière d’urbanisme, la poursuite de la réalisation des villes nouvelles et la valorisation de la production architecturale. Le plan d’action sectoriel entend également promouvoir la production nationale et encourager le recours aux moyens d’études et de réalisation nationale, intensifier l’utilisation des matériaux locaux, assurer l’accompagnement des jeunes entrepreneurs et mettre en place un système d’informations statistiques pour suivre la demande de logements y compris le recours à la numérisation des procédures. Abdelmadjid Tebboune ordonne la création d’une banque de logement Intervenant suite à cette communication, le Président Tebboune a insisté sur l’impératif de finaliser les programmes en cours dans les meilleurs délais. Il a souligné que la réalisation de tout nouveau programme de construction de logements doit prendre en compte les contraintes de financement. Elle ne doit surtout pas se faire, soutient-il, au détriment de la qualité, des aspects architecturaux et de l’aménagement urbain. Le président de la République a mis en avant le «droit du citoyen à un logement décent», soulignant l’impératif de lutter contre l’habitat précaire et d’éradiquer les bidonvilles à travers la prise des mesures nécessaires à même d’empêcher leur réapparition, outre, des sanctions à l’encontre des contrevenants.

À ce propos, il a instruit les ministres de l’Intérieur et de l’Habitat de mettre en place un mécanisme spécial pour le suivi de cette question et la lutte contre les cas de connivence en la matière. Par ailleurs, il a donné des orientations pour l’amélioration de l’habitat à travers un renforcement du contrôle technique des constructions, la lutte contre la fraude dans les matériaux, l’interdiction de l’utilisation du bois dans les chantiers publics pour préserver la richesse forestière, et la réduction des importations. À ce propos, il a instruit la création d’une «banque de logement» et a exhorté à une réflexion globale sur la création des villes périphériques afin de contenir l’exode vers les grandes villes. À rappeler que le programme de logements en cours de réalisation, a vu l’inscription de plus de 682 000 unités en 2019 dont 273 500 logements de type location-vente (AADL), 217 500 logements publics locatifs (LPL), 114 000 de type social participatif (LSP) et promotionnel aidé (LPA), outre, 22 000 unités de logement promotionnel public (LPP) et 55 000 habitats ruraux. Pour l’exercice à venir, les études prospectives élaborées par le secteur tablent sur une meilleure dynamique en matière de réalisation des logements, prévoyant la réception et l’attribution d’importants quotas dès le 1er semestre 2020.

Dans ce cadre, il est prévu la réception de 160 000 unités de logement AADL au niveau des différentes wilayas, outre, la réalisation de près de 700 établissements éducatifs des (trois cycles) qui seront distribués progressivement à compter du mois d’août prochain. La loi des Finances 2020 propose la mobilisation d’une enveloppe de 280 milliards de dinars pour la réalisation des programmes d’habitat.

  1. T.M.