Hamid Grine : «La formation devrait contribuer à la préservation de la liberté d’expression»

0
667

 

Le ministre de la Communication réitère de nouveau son appel aux journalistes de se consacrer pleinement à leur mission pour donner une information de qualité, crédible et loin de toute calomnie.

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a insisté hier, à Mostaganem sur l’importance de la formation dans la préservation de la liberté d’expression et la lutte contre la diffamation.  Ainsi, il a déclaré à l’ouverture de la 11e conférence de la formation sur le thème «Connaître les médias : le citoyen a droit à une information fiable», que la «liberté d’expression existe en Algérie. Sa préservation doit se faire par la formation pour faire face à la diffamation, à la calomnie et à tous les autres aspects négatifs». Cette lutte répond notamment, à la volonté du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Dans son message adressé le 3 mai 2014, à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, le président de la République a insisté, sur le professionnalisme du journaliste et la nécessité de sa formation. En effet, en réponse à ce message, le ministère de la Communication s’est engagé dans l’organisation des cycles de la formation au profit des journalistes qui est ouverts au grand public. Le but étant d’améliorer davantage le métier de journaliste, ancrer le professionnalisme chez les journalistes, notamment ceux qui débutent et permet au citoyen «d’accéder à une information fiable» et même d’apprendre comment distinguer entre une information insultante et celle qui ne l’est pas. Depuis le lancement de cette série de formation, il a été constaté moins d’insultes et d’attaques» dans les articles de presse», comme relevé par le ministre le mois dernier. Certains journalistes ont qualifié ces conférences, comme étant riches et informatives. Il importe de noter que la conférence organisée en cette journée, a été présentée par l’assistante du directeur général de la radio nationale chargée de la coopération et des relations internationales. La formation a eu pour thème : «presse citoyenne, presse professionnelle : concurrence ou complémentarité ?». Les directeurs généraux de l’APS, Abdelhamid Kacha, de la Télévision nationale, Toufik Khelladi, de la Radio nationale, Chaâbane Lounakel et de l’entreprise TDA, Chawki Sahnine, ont assisté à la présentation de cette conférence.

A.D.