Hausse du montant des cotisations pour la Casnos: Le ministre du Travail nie l’information

0
3364
Photo L'Echo d'Algérie@

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali s’est exprimé, ce jeudi, au sujet d’une éventuelle hausse du montant des cotisations de la Caisse nationale des assurances sociales des non-salariés (Casnos).

En 2015, la Caisse avait publié une note dans laquelle elle annonçait des «nouveautés introduites par le nouveau décret en matière des prestations», à savoir la «hausse du montant de la pension». Elle y annonçait donc une hausse de l’assiette de cotisation à «vingt fois le montant annuel du SNMG». Ainsi, d’ici «2025 les non salariés qui cotiseront sur la base» de ces nouvelles assiettes. L’assiette servant de base au calcul de la cotisation de rachat est constituée par l’assiette de cotisation déclarée la dernière année d’activité, a-t-on indiqué de même source. Cette annonce avait suivi celle faite trois ans auparavant. En 2012, le Conseil des ministres tenu au mois de décembre avait tranché en faveur d’un nouveau montant de pension. Cependant l’annonce faite il n’y a eu aucune information précise à ce sujet. Le manque d’information a donc laissé place aux allégations. L’information a été remise au gout du jour par certains boulangers. Du moins ceux appelant à la révision du coût de la baguette de pain, sujet polémique de fin 2017. Leur volonté a été justifiée par la «dispositions incluses dans la loi de finances 2018 qui élèvent le taux de la TVA à 19% et la révision à la hausse des cotisations Casnos». S’exprimant au propos d’une éventuelle hausse du montant des cotisations de la Caisse dans les jours à venir, le ministre confirme que l’information relayée n’est qu’une rumeur ajoutant au passage qu’il s’agirait «simplement de majorations et de pénalités de retard de paiement des cotisations». En revanche si ce n’est le montant qui est susceptible d’augmenter le taux des cotisations lui est monté en flèche. Le directeur général de la Caisse de sécurité sociale des non-salariés. Acheuk Youcef Ahmed Chaouki a fait savoir la semaine dernière que la caisse a enregistré au 31 décembre 2016 une hausse «de 93% de ses recettes». Ce taux appréciable a été rendu possible a-t-il dit, grâce entre autre à l’exonération des pénalités. Il permet à la Caisse de bénéficier d’une aide financière pouvant s’étaler «jusqu’à 2030». Ce taux est bien plus significatif que celui enregistré à fin 2015. La hausse était de l’ordre de 58% qui permettait déjà, à la Casnos d’annoncer une aide financière. Ceci en partie a été dû à la prorogation du délai de paiement. Une mesure initiée par la Casnos au profit des non-salariés pour leur permettre de s’acquitter de leurs cotisations sans pénalités.