Houda Feraoun  à propos de la vitesse de la connexion Internet / « Les études sur la vitesse de l’Internet  ne sont pas  fiables »

0
133

“Les statistiques publiées par des entreprises qui pullulent un peu partout ne sont pas  fiables. Il ne faut pas les écouter car à l’origine de ces statistiques il y a des vendeurs d’équipements déçus parce qu’on ne les a pas choisis”, a commenté Houda Imane Feraoun, qui était en visite de travail ce mardi 12 juin dans la wilaya de Tizi Ouzou.

La ministre répondait à une question au sujet du dernier classement sur la vitesse de la connexion Internet dans lequel l’Algérie a été classée en avant dernière position. Pour la ministre de PTIC “certes, nous ne sommes pas les meilleurs au monde, certes il y a encore beaucoup à faire en la matière, mais qu’on nous classe en avant dernière position, cela frise le ridicule, sachant qu’il y a des pays qui sont bien loin que notre pays en matière de qualité de l’Internet”. La représentante du gouvernement qui s’est rendue à Tizi Ouzou pour lancer l’opération de réouverture des 32 bureaux de postes fermés à cause du terrorisme est revenue à la même occasion sur la généralisation des terminaux de paiement électroniques prévue pour la fin de l’année 2018. “La généralisation des TPE est un gros marché qui aurait épuisé les ressources en devises de l’Algérie. Selon le Centre national du registre de commerce, l’Algérie compte 3 millions de commerçants qu’il faudrait doter en TPE, pour cela on a préféré contracter un marché avec ENIE pour les fabriquer en Algérie. Aujourd’hui, les premiers TPE sont en phase de test et d’homologation et l’ENIE s’est engagée à renforcer ses chaînes de production pour en produire des centaines de milliers”, a expliqué Houda Feraoun qui reste sceptique quant à la possibilité de doter tous les commerçants en TPE d’ici la fin de l’année. À une question sur le projet de transformer Algérie Poste en une banque postale, la ministre a réaffirmé que “la décision est effectivement prise, mais le projet n’est pas encore maturé. Algérie Poste a souffert durant plusieurs années d’un déficit budgétaire mais ces deux dernières années elle arrive quand même à respirer et à générer des résultats positifs,” a t-elle déclaré. “On n’a jamais été aussi proche du but et j’espère qu’en 2019 on commencera déjà à parler des premières agences bancaires” a-t-elle ajouté.

Houda H