Hydrocarbures: 5 MDS de dollars  de recettes pour l’Algérie jusqu’à fin février dernier

0
127

Les recettes de l’Algérie des hydrocarbures se sont élevées, jusqu’à fin février 2020, à 5 mds usd, au lieu de 6 mds usd prévus, en raison des répercussions de la pandémie du Coronavirus sur le marché mondial du pétrole, en sus de la baisse de la demande européenne sur le gaz du fait des conditions climatiques, a fait savoir le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab. Invité de la Télévision publique, M. Arkab a indiqué que tous les pays avaient été impactés par la pandémie du Coronavirus (Covid-19) et ses répercussions sur la demande mondiale de pétrole, induisant ainsi la dégringolade de ses cours.

«Selon les rapports qui nous sont parvenus, les recettes de l’Algérie générées par les hydrocarbures ont atteint jusqu’à fin février dernier, 5 mds usd, alors que les prévisions initiales annonçaient 6 mds usd, soit (-1) mds usd par rapport à ces prévisions», a-t-il précisé. Outre, les répercussions du Covid-19 sur l’économie mondiale et la contraction de la demande sur le pétrole suivie, accompagnées d’une chute des prix du brut brent (près de 25 usd/baril), les recettes de l’Algérie des hydrocarbures ont également reculé, a soutenu le ministre, en raison de la baisse de la demande européenne sur le gaz naturel algérien. «Nous avons perdu 18% de la demande européenne sur le gaz naturel algérien par rapport à l’année passée, sachant que le marché européen est le principal destinataire du gaz algérien. Ce recul est justifié par la hausse notable des températures en Europe», a-t-il expliqué. «Nous ferons en sorte que la crise actuelle du marché pétrolier ne perdure pas, afin de préserver nos revenus, d’autant que nos prévisions pour cette année annoncent 34 mds usd de recettes», a-t-il rassuré. Et d’ajouter que les études et rapports sur les développements du marché mondial du pétrole prévoient une «amélioration» de la demande mondiale sur le pétrole à partir du deuxième semestre de l’année en cours, grâce à la reprise économique internationale et chinoise. Une reprise de la production et des activités économiques chinoises notamment des transports est également prévue, en vue de rattraper les pertes causées par la propagation de l pandémie du Coronavirus.

Moussa O