Il avait mortellement percuté un motocycliste: Le policier à l’origine de l’accident à Oued Rhiou écroué

0
89

Le juge d’instruction près la cour de Relizane a ordonné, hier, le placement en détention provisoire de l’agent de l’ordre à la sûreté de daïra de Oued Rhiou, le dénommé S. A. , à l’origine de l’accident mortel qui a coûté la vie à un mineur répondant aux initiales S. M. A.

« En date du 22 septembre 2019, le dénommé (S.A), agent de l’ordre à la sûreté de Daïra de Oued Rhiou, à l’origine de l’accident mortel qui a coûté la vie à un adolescent de 15 ans, répondant aux initiales S.M.A, a été présenté devant le Procureur près le tribunal de Oued Rhiou», a indiqué un communiqué du parquet près la Cour de Relizane, précisant que «cet agent a été présenté devant le juge d’instruction pour homicide involontaire et blessures involontaires sur le dénommé B.A, (24 ans)». Ce méfait est passible de sanctions, selon les articles 288 et 442 du code pénal, a indiqué la même source, précisant que le juge d’instruction a ordonné le placement de l’agent de l’ordre en détention pré- ventive après son audition. Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah-Eddine Dahmoune avait ordonné, jeudi, l’envoi d’une commission d’enquête de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) pour «déterminer les tenants et aboutissants» de l’incident survenu dans la commune de Oued Rhiou, appelant à la retenue et à la sagesse en attendant les résultats des enquêtes diligentées par les services de sécurité et les juridictions compétentes. Les premiers résultats de l’enquête indiquent que le véhicule à l’origine de l’accident qui a coûté la vie à un mineur de 15 ans était une propriété privée de l’agent de police auteur de l’accident et ne relevait pas des services de la sûreté de Oued Rhiou, selon un communiqué du parquet de la Cour de Relizane. Cet accident avait choqué la population locale et une émeute avait éclaté, dans la nuit de mercredi à jeudi, devant le siège de la sûreté de daïra de la ville de Oued Rhiou, qui s’était soldée par la mort de deux jeunes, 14 blessés et la destruction d’équipements publics à proximité de la sûreté de daïra, notamment la devanture de la Banque de l’Agriculture et du développement rural (BADR) et le Distributeur automatique de billets (DAB) du bureau d’Algérie Poste.