Indonésie : Plus de 45 000 personnes déplacées après le séisme

0
175

Plus de 45 000 personnes ont été déplacées suite au séisme qui a frappé mercredi l’Ouest de l’Indonésie faisant une centaine de morts et plus de 700 blessés, ont annoncé samedi les autorités indonésiennes.

«Nous avons 45 300 personnes déplacées dans différents endroits depuis le séisme», a indiqué le porte-parole des secours civils, Sutopo Purwo Nugroho. La secousse de magnitude 6,5 survenue à une faible profondeur a détruit des centaines de maisons, mosquées et échoppes dans la province d’Aceh à la pointe nord de l’île de Sumatra, moins de trois semaines avant les cérémonies du 12e anniversaire du tsunami qui avait dévasté la région en 2004. La plupart des personnes déplacées passent leurs nuits dans des tentes près de leurs maisons détruites, a précisé le porte-parole. Des centaines d’Indonésiens ont refusé d’être évacués vers des centres d’accueil craignant des répliques du séisme, a ajouté Sutopo Purwo Nugroho.  L’armée indonésienne a installé des cuisines, des abris et un hôpital de campagne dans la ville de Meureudu. Vendredi, lors d’une visite sur les lieux du séisme, le président indonésien, Joko Widodo, a promis la reconstruction des bâtiments détruits. Aceh, une région située au bord de l’océan Indien, avait été dévastée le 26 décembre 2004 par un violent séisme sous-marin. Il avait provoqué un gigantesque tsunami et fait plus de 170 000 morts en Indonésie et des dizaines de milliers d’autres dans plusieurs autres pays de l’océan Indien.  L’Indonésie est située sur la «ceinture de feu» du Pacifique, où la collision de plaques tectoniques cause de fréquents séismes et une importante activité volcanique.

Un survivant retrouvé deux semaines après un crash d’hélicoptère

Un soldat indonésien passager d’un hélicoptère militaire qui s’était écrasé sur l’île de Bornéo il y a plus de deux semaines a été retrouvé vivant dans la jungle, a annoncé vendredi un porte-parole de l’armée. Yohannes Syahputra a été découvert épuisé jeudi soir par des villageois à Kalimantan, sur la partie indonésienne de Bornéo, a déclaré  un porte-parole de l’armée, Sabrar Fadhilah. «Que la toute puissance de Dieu soit remerciée, nous avons trouvé l’un des passagers de l’hélicoptère qui s’était écrasé», a ajouté le porte-parole. «La victime portait des traces de blessures sur ses mains, ses hanches et ses jambes. L’homme était faible car il n’avait pas mangé depuis des jours», a observé  Fadhilah. Le passager miraculé a été découvert dans une hutte proche d’une plantation, où il se nourrissait de sucre, ont rapporté des médias indonésiens.  Le soldat était à bord de l’hélicoptère Bell 412 avec quatre autres militaires quand l’appareil a perdu contact avec le contrôle aérien le 24 novembre, alors qu’il survolait une zone isolée de Bornéo.

L’épave de l’hélicoptère avait été retrouvée trois jours plus tard, après s’être écrasé au cours de cette mission de transport de vivres dans une région montagneuse  d’Indonésie, non loin de la Malaisie. Trois autres passagers avaient péri, mais le pilote avait été secouru, lui, trois jours après l’accident.