Industrie et importation de véhicules: La course ouverte par le ministère de l’Industrie

0
167

Après des mois et des mois passés à préparer, peaufiner et  finaliser les textes réglementaires, le ministère de l’Industrie a enfin décidé de lever le pied sur la pédale de frein.

La plateforme numérique dédiée aux préinscriptions électroniques des constructeurs automobiles et des concessionnaires de véhicules neufs a été lancée à partir de ce dimanche, 20 septembre 2020, par le ministère de l’Industrie. C’est ce que rapporte, ce lundi, le site spécialisé Autobip, ajoutant que le département de Ferhat Aït Ali Braham «a invité les opérateurs intéressés à se présenter au niveau du siège du ministère, pour procéder aux préinscriptions.» Les nouvelles conditions drastiques que pose le cahier des charges fait que les postulants ne se bousculent pas au portillon, à en croire la même source qui cite néanmoins 3 marques comme partantes. Le concessionnaire Emin Auto, représentant de la marque chinoise JAC. La société Burgan International, représentante de la marque chinoise DFSK, la société Ival, représentante de la marque Iveco, Isuzu et Mazda via sa filiale Jamal Spa. Cette liste pourrait encore s’allonger, encore que, car la construction automobile et l’importation en l’Etat, ne sont plus les pompes à fric de jadis où le pétrole tutoyait les 150 dollars et la facture d’importation les 4 milliards de dollars.

Badjou Ali